eboutic.ch, un concept qui séduit

13 octobre 2011

eboutic.ch est le premier site de ventes privées en Suisse. Lancée en 2007, l’entreprise lausannoise compte aujourd’hui une cinquantaine d’employés. Depuis plusieurs années, l’entreprise triple son chiffre d’affaires tous les ans. Est-ce le début d’une belle success story made in Switzerland?

eboutic.ch est non seulement une boutique de mode, mais aussi un magasin de jouets ou encore une agence de voyages. Des produits de marques telles que Calvin Klein, Chicco, Bodum et Baboo sont proposés quotidiennement. Par ailleurs, eboutic.ch présente régulièrement des labels de designers qui montent.

La vente est privée, c’est-à-dire qu’elle est réservée aux membres qui se sont inscrits gratuitement sur le site et sans obligation d’achat. Un e-mail les avertit avant chaque nouvelle vente, indiquant les produits et stocks disponibles. En travaillant sans intermédiaire des réductions de 20% à 80% sont possibles sur de vrais produits griffés. Les marques bloquent un stock et eboutic.ch finalise la vente.

Autres avantages, les paiements sont sécurisés et la livraison peut se faire à domicile ou sur le lieu de travail. Le service client est disponible du lundi au vendredi par e-mail ou téléphone. Si l’achat n’est pas satisfaisant, le client a un droit de retour de sept jours. Quant aux données, elles sont strictement confidentielles.

eboutic.ch cible principalement les résidents suisses âgés de 25 à 45 ans. Selon le directeur Arthur Dauchez, le nombre d’adhérents va inévitablement augmenter, car la génération Web — les jeunes nés après 1980 — commence à gagner sa vie et avoir un pouvoir d’achat important. Par ailleurs, le magazine suisse romand Femina, le site internet du magazine suisse-allemand Annabelle, sur Twitter ainsi que Facebook assurent entre autre une diffusion du concept auprès d’un large public.

Passé le premier succès, encore faut-il s’inscrire dans la durée. Sur la centaine de sites apparaissant en Suisse chaque mois, une minorité parvient à faire des bénéfices. D’aucuns croient fermement que les clients préfèrent toucher et essayer les produits avant de les acheter. Quoi qu’il en soit, eboutic.ch. a su prendre l’initiative et innover. Elle a pu fidéliser avant que la concurrence n’émerge. Vu les succès des sites de vente en ligne comme LeShop.ch, récemment racheté par Migros, ou Qoqa.ch, l’équipe d’eboutic.ch peut légitimement se réjouir.

Caroline Baud/Rédactrice chez Le Monde Economique

 

Recommandé pour vous