Employabilité des 45 ans et plus : la disgrâce anticipée

1 septembre 2020

Par Miranda Emery

L’emploi des quadragénaire est un sujet d’actualité. La discrimination à l’embauche ne touche pas uniquement les jeunes diplômés, les personnes à mobilité réduite, les femmes, les séniors et les étrangers, mais aussi une nouvelle catégorie : celle des personnes de 45 ans et plus.

Pour comprendre ce nouveau phénomène, il est nécessaire de commencer par définir ce qui est la discrimination à l’emploi.

La discrimination c’est l’action de faire la distinction entre deux ou plusieurs personnes en se basant sur un critère interdit par la loi. Les personnes de plus de 45 ans qui ont perdu leurs emplois ou qui souhaitent se réorienter professionnellement trouvent de plus en plus de difficultés à réintégrer le marché du travail en France.

L’âge de 45 ans est-il devenu un frein au recrutement ?

Les personnes de 45 ans et plus sont-elles considérées comme des séniors ?   Plusieurs études et différentes statistiques prouvent que les entreprises évitent le recrutement des quadragénaires.

Bien que cette catégorie soit expérimentée, connaisse parfaitement le fonctionnement des entreprises, dispose des compétences techniques et managériales pour réussir et peut encore rester active pour plus de 20 ans, elle connait de plus en plus la discrimination liée à l’âge.

D’après le baromètre du Défenseur des droits de l’OIT publié en 2015, plus de 80 % des personnes interrogées citent l’âge comme étant le facteur le plus discriminant à l’embauche. Ce facteur vient même avant le fait d’être enceinte, handicapé ou obèse.

Selon les dernières statistiques publiées par Pole Emploi, le nombre de demandeurs d’emploi de 45 ans et plus ne cesse d’augmenter d’une année à une autre. Ces demandeurs d’emploi trouvent les mêmes difficultés que trouvent les séniors pour retourner à la vie active.

Pour les recruteurs, une personne de 45 ans ou plus est assez chère pour l’entreprise, peu souple, pas adaptable, surqualifiée, difficiles à manager etc…

Le marché du recrutement est de plus en plus tendu. Le taux d’activité des 45-65 ans est inférieur de 6 points à celui des autres pays de l’Union Européenne. La problématique de l’accès à l’emploi touche les quadragénaires dans presque tous les secteurs d’activité. Malheureusement, dès l’âge de 45 ans, les chances de trouver un emploi deviennent très faible, pourtant il reste plus de 20 ans de vie active !

La directive 2000/78/CE « Égalité de traitement en matière d’emploi et de travail » permet de protéger les quadragénaires en cas de discrimination à l’embauche. Les personnes qui estiment être victimes de discrimination à l’embauche peuvent lancer des démarches juridiques pour faire valoir leurs droits.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Inside ici

 

Recommandé pour vous