Entretien avec Thomas Schröder, Directeur marketing et communication de m-way. Par Thierry Dime

31 octobre 2011

Le MONDE ECONOMIQUE N’est-ce pas un secteur inattendu pour une entreprise telle que Migros ?

Thomas Schröder Dans son histoire, Migros a souvent été une entreprise pionnière dans des domaines très divers. Nous avons toujours comme priorité le consommateur. Ses habitudes de mobilité ont changé. m-way veut répondre à ces nouveaux besoins en offrant des solutions innovatrices et écologiquement soutenables à la fois.

Le MONDE ECONOMIQUE Comment m-way compte-t-il trouver sa place face aux grands constructeurs automobiles qui se sont déjà installés dans ce secteur ?

Thomas Schröder m-way a été conçu comme plateforme ouverte, nous ne voulons pas être en compétition avec les grands constructeurs. Migros a toujours été active dans l’affaire de distribution, pas de production.

Nous voulons réduire la complexité de ce nouveau sujet d’électromobilité pour les consommateurs, en compilant des solutions attractives. Ainsi, nous voulons établir m-way comme chenal de distribution qui se présente aux grands constructeurs comme alternative ou supplément de leur stratégie de distribution classique.

Le MONDE ECONOMIQUE L’un des freins à l’achat où à la location d’une voiture électrique est son coût élevé. Votre offre n’en fait pas exception car la “City » se négocie autour de 46 500 francs dans sa version de base. Pensez-vous que votre offre soit accessible à tous ?

Thomas Schröder m-way offre sa voiture électrique « Think City » à des prix de marché. Il faut savoir que la batterie comprend déjà presque 50% du coût total de la voiture. Les prix des voitures électriques ont tendance à baisser au fur et à mesure que leur pénétration sur le marché augmente. En plus, nous attendons des avances significatives dans la recherche de technologie des batteries. Ceci signifiera une baisse additionnelle des prix des voitures.

m-way a développé un système de location du « Think City » à courte durée (minimum un mois). Ceci permettra aux gens d’essayer la voiture avant de prendre une décision d’achat. En plus, notre coopération avec la Migros Banque qui offre un taux d’intérêt avec un bonus écologique de 5.4% pour le financement de la voiture la rend accessible à un plus grand public.

Le MONDE ECONOMIQUE On a récemment mis en cause la dangerosité des voitures électriques pour leur moteur silencieux. Des mesures particulières ont-elles été prises pour les voitures que vous proposez ?

Thomas Schröder A partir d’une vitesse plus élevée, la « Think City » émet un bruit grâce à la friction de ses pneus. A des vitesses plus basses, la voiture n’émet effectivement pas beaucoup de bruit. Comme dans le cas des vélos, des trottinettes sur le trottoir ou dans le cas de piétons aveugles, le conducteur doit agir de manière respectueuse et prudente.

Le MONDE ECONOMIQUE Dans une récente enquête réalisée par Modulowatt, 91 % des personnes sollicitées pensent qu’une voiture électrique est «intéressante» au-delà de 150 km d’autonomie. Ne pensez-vous pas que votre offre soit uniquement réservée pour une utilisation urbaine ou périurbaine ?

Thomas Schröder Notre offre se destine effectivement plutôt à une utilisation urbaine ou périurbaine. Par contre, l’autonomie de nos véhicules sera toujours garantie tout en prenant en considération le réseau de bornes de recharge rapide qui sera monté à partir de l’année prochaine. m-way facilite également des stations de rechargement domestiques et au poste de travail qui aideront à augmenter le niveau de service à ce niveau.

Etant une plateforme ouverte, m-way pense également élargir sa gamme de produits dans le futur afin d’inclure des véhicules à une autonomie plus étendue, y compris les voitures avec les « range extenders ».

Le MONDE ECONOMIQUE Compte tenu de la rareté des recharges, la peur de la «panne sèche» reste un frein à l’achat. Quelle solution aviez-vous envisagé afin de rassurer certains clients indécis?

Thomas Schröder Numéro un, je pense au réseau de bornes de recharge mentionné dans la question précédente. Numéro deux, nous aurons une flotte de véhicules de service, de maintenance et de dépannage équipés avec un système de recharge qui donnera un deuxième souffle aux voitures qui risque une « panne sèche ».

Le MONDE ECONOMIQUE m-way est-elle un effet de mode où viendra-t-elle réellement satisfaire un besoin ?

Thomas Schröder Les besoins de mobilité ont changé. Beaucoup de consommateurs ne veulent plus de grosses voitures pour représenter leur statut ou leur succès dans la vie. La conscience verte des consommateurs est en forte augmentation. Ceci impliquera que la mobilité future doit être organisée d’une façon beaucoup plus soutenable qu’aujourd’hui. Chez m-way, nous sommes convaincus que la mobilité soutenable n’est pas une mode. L’electromobilité est un premier pas dans la bonne direction. Nous pensons que ce secteur a beaucoup de potentiel de croissance. Le consommateur décidera à la fin.

Interview réalisée par Thierry Dime

 

Recommandé pour vous