Envie de changer d’emploi : Voici les métiers qui ont la cote

5 novembre 2020

Il vous arrive souvent de penser à changer de métier ? Oui ? Vous n’êtes pas les seuls ! En effet, selon une étude sérieuse, près de la moitié des actifs en entreprise envisage d’entamer un véritable processus de changement d’emploi au cours des deux prochaines années. Parmi eux, 63% ont en commun un âge inférieur à 35 ans. Mais alors, qu’est-ce qui peut bien pousser ces actifs à envisager une reconversion professionnelle ? Quelles sont les professions qui les attirent et vers lesquelles ils se tournent de plus en plus ? Découvrez les réponses à ces questions et bien plus dans cet article.

Le changement s’opère toujours pour atteindre un meilleur épanouissement au travail !

La reconversion est, du moins pour l’écrasante majorité des actifs (34%), un moyen efficace vers la quête de l’épanouissement personnel et professionnel au travail. Cette première motivation devance de très loin la question du salaire qui ne motive que 16 % des actifs à changer de métier. De même, seul 11 % envisagent des reconversions pour s’orienter vers des métiers plus porteurs et profitant davantage d’offres professionnelles. D’un autre côté, rare sont ceux qui se reconvertissent par besoin de créer une entreprise afin de vivre de l’autoentrepreneuriat, ils ne représenteraient même que 8% de l’ensemble des reconvertis. Pour finir, seul 5% des actifs seraient séduit par la reconversion dans le but d’échapper au schéma salarial ainsi qu’au cadre traditionnel de l’entreprise.

Un défi de se lancer dans les métiers manuels et de l’artisanat

Les actifs sont près de 53% à choisir de se reconvertir dans les métiers manuels et de l’artisanat. Ce choix est même défendu par 61% de personnes vivant en agglomération parisienne. Cette tendance montre clairement un souhait assumé de revenir vers des métiers traditionnels porteur de vraies valeurs. Des professions qui reconnectent avec la nature et pouvant s’exercer loin des grandes villes. Les métiers manuels ont la côte et tendent à regagner le cœur des actifs qui n’hésitent pas à mettre la main à la patte. Ces métiers attirent tout particulièrement les professionnels de la communication et du marketing à hauteur de 61%, des ressources humaines à hauteur de 63% ou encore de l’ingénierie à hauteur de 58%.

L’attrait du côté humain offert par les métiers des services à la personne et du commerce de proximité

Les métiers de services à la personne ainsi que des commerces de proximité ne manquent pas de séduire les actifs en quête de reconversion. Et pour cause, ces derniers retrouvent dans ces deux domaines l’ensemble des exigences d’épanouissement personnel et professionnel tant recherché. Dans ce sens, ce sont principalement les jeunes âgés entre 25 et 34 ans qui se dirigent en premier lieu vers les commerces de proximité. Pour ce qui est des métiers de services à la personne, ils attireraient majoritairement des actifs ayant déjà exercé un métier à caractère humain.

Par ailleurs, la crise sanitaire actuelle n’a pas manqué de mettre en évidence les métiers de première ligne essentiels à la vie quotidienne. Outre le coup de projecteurs porté sur les soignants, nous pensons également à l’importance des commerces de proximité devant répondre aux besoins de première nécessité. Ce qui rend essentiel laprésence de travailleurs manuels/d’artisans localement.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Emploi & Carrière ici

 

Recommandé pour vous