Essor de l’intelligence artificielle: quatre moyens de pérenniser votre carrière

6 novembre 2018

 Tous, nous avons lu ces gros titres: L’intelligence artificielle (IA) et les robots détruiront l’emploi. Il s’agit là, selon une étude réalisée par la société de recrutement Michael Page, intitulée «Quel avenir pour le travail?», d’un scénario catastrophe plus que de faits. L’IA induit une évolution du marché de l’emploi qui, grâce à une préparation adéquate, aura un impact positif. Se basant sur ses recherches et son expérience de terrain, Michael Page préconise aux candidats quatre voies privilégiées pour tirer profit de cette tendance à long terme et pérenniser leur carrière.

  1. Préparer son CV virtuel

Les jours du CV tel qu’on le connaît sont comptés. Le CV du futur sera un espace personnalisé et interactif, basé sur l’IA. L’étude dessine les contours d’un espace privé et sécurisé, situé dans le Cloud, où seront accessibles références professionnelles, rapports de projets, publications et éléments vidéo. Ces données, sécurisées par blockchain, seront la preuve irréfutable des expériences et réalisations passées du candidat. L’espace sera conçu pour pouvoir être scanné par un système d’IA, qui permettra d’évaluer l’adéquation d’un profil à un poste et inversement.

  1. Suivre l’argent: Sciences Technologie Ingénierie et Mathématiques (STIM)

Selon Jérôme Bouin, Directeur général de PageGroup, «on note un manque grandissant de talents, particulièrement dans les secteurs ingénierie, technologie, mathématiques et informatique, qui engendre une intensification de la compétition pour se les attacher. Ainsi, le Swiss Job Index de Michael Page relève une croissance sur un an – août 2017/2018 – de la demande en ingénieurs de 29% et de 39% pour les informaticiens. La tendance devrait, de manière quasi continue, se poursuivre à la hausse ces 10 prochaines années.

  1. S’inscrire dans une démarche d’apprentissage et développement permanents

L’augmentation de la durée de vie et donc la perspective d’une vie active prolongée ne permettront plus de baser une carrière, qui pourrait durer 60 ans, sur les seuls enseignements reçus dans son enfance et ses premières années de vie adulte. Les employés de tous âges doivent être préparés à remettre en permanence leurs compétences à jour, d’autant que, dans la quasi-totalité des domaines, les emplois tendent à se complexifier – une tendance amenée à durer. Les organisations n’offrant pas de possibilités de développement des compétences risquent d’être délaissées par les employés, au profit de celles qui le font.

  1. Développer ses capacités à résoudre les problèmes

Avec l’adoption croissante de l’IA, certaines tâches ‘sociales’ telles que répondre à des mails ou saisir des données seront effectuées par des assistants intelligents. Les employés associant compétences personnelles et techniques, capable d’imaginer des solutions aux problèmes de l’entreprise, seront plus recherchés que jamais. Ainsi, les sociétés IT emploient ou rétribuent des hackers via des «primes de piratage informatique» visant à identifier les vulnérabilités de leurs systèmes. De même, les employeurs  montrent un intérêt grandissant pour les personnes ayant acquis leur expérience professionnelle dans divers pays et cultures, qu’ils pourront mettre à profit pour résoudre des problèmes.

Selon l’étude de Michael Page, les capacités humaines sont et resteront l’atout majeur des employeurs.

 

Recommandé pour vous