Groupe Klein SA – Deux femmes s’emparent du private equity Suisse

15 novembre 2020

Photo © Groupe Klein SA – Gauche Sabina Kusuran – Droite Margaux Klein

Par Sylvlie Macquet

Sabina Kusuran et Margaux Klein, deux entrepreneures qui comptabilisent vingt ans d’expérience en tant que cheffe d’entreprise, se sont associées pour révolutionner l’investissement privé. Leur mission est simple : investir dans les entreprises locales qui ont pour ambition d’avoir un fort impact à l’international.

Pour de nombreuses entreprises, la crise sanitaire du printemps 2020 fut dévastatrice. Elle a été synonyme d’opportunités pour d’autres. Lorsque Sabina Kusuran et Margaux Klein voient les petites entreprises fermer une à une, faute de liquidités alors qu’elles fonctionnaient correctement jusqu’alors, l’idée leur vient de participer à la relance économique de la Suisse. Non pas telles des superwomen avec des super pouvoirs, mais en associant leurs deux expertises. Leur objectif : investir dans les entreprises locales qui ont fait leurs preuves, pour les accompagner financièrement et techniquement dans leur développement local et international.

Internet au service de la relance économique suisse

Depuis 2014, Margaux Klein partage son parcours entrepreneurial à travers les médias sociaux, ce qui l’aide à obtenir des fonds, des clients et de la notoriété. Maintenant, en plus de reprendre et d’investir dans les entreprises non cotées en utilisant le processus de fusion et d’acquisition, elle aide les entrepreneurs à obtenir des financements auprès de banques et d’investisseurs privés. Elle développe une véritable expertise, complétée par une formation en 2019 auprès de Dan Pena, le trillion dollar man, qui lui a transmis 50 ans d’expertise dans le domaine. Aujourd’hui, Margaux est suivie sur les réseaux sociaux par plus de 200 000 personnes, et son livre Bonjour Richesse a été numéro un sur Amazon pendant plusieurs semaines. Elle intervient régulièrement en conférences dans le monde entier pour partager ses connaissances.

Son associée, Sabina Kusuran, est entrepreneure dans le domaine de la construction depuis douze ans. Au sein du Groupe Klein, elle est responsable des relations investisseurs et coach, et lors de la transmission de leur société, elle forme les chefs d’entreprise d’une main de fer dans un gant de velours.  « Deux jeunes femmes dans le monde de la finance, ça surprend, racontent-elles. Mais passé l’effet de surprise, les entrepreneurs, banquiers, partenaires… viennent facilement vers nous. C’est comme si, grâce à nos résultats, les barrières tombaient. »

Révolutionner les levées de fonds et l’investissement dans les entreprises non cotées

Margaux et Sabina créent le Groupe Klein, en juillet 2020, en plein cœur de la crise sanitaire, alors que des milliers d’entreprises menacent de faire faillite. Accompagnée de ses partenaires financiers, la banque privée Piguet Galland, le notaire Maître Piller et la Fiduciaire Vivatax, la société réussit une levée de fonds de plusieurs centaines de milliers de francs, uniquement sur Internet. Fortes de ce succès, Margaux et Sabina sont sollicitées chaque semaine par des PME suisses et des jeunes entreprises qui leur demandent d’investir ou de reprendre leurs affaires.

« À la différence des ‘business angel’, nous investissons dans des entreprises déjà actives avec un minimum de 20 % de marge brute. Les entreprises qui nous intéressent sont celles qui sont novatrices et à fort potentiel, comme celles situées dans les secteurs de la santé, l’alimentation ou la cryptomonnaie, car nous pouvons les aider à se développer sur Internet. En collaboration avec nos partenaires financiers, nous leur fournissons également les liquidités nécessaires pour se développer internationalement et augmenter leur cash-flow, même pendant ces temps de crise. Et si les entrepreneurs qui viennent à nous souhaitent céder leur PME – départ en retraite ou absence de repreneur par exemple –, nous mettons un plan de transmission en place pour assurer la pérennité de l’entreprise et des salariés. »  

En plus du bouche à oreille, les deux femmes se font connaître par une forte présence sur la toile, ce qui les démarque des investisseurs « classiques ». À l‘heure où nous devons changer notre façon de vivre, de communiquer et de se réunir, les deux femmes utilisent le digital pour révolutionner les levées de fonds et l’investissement dans les entreprises non cotées.

L’enjeu, pour Margaux et Sabina, est de choisir les bonnes opportunités, car elles savent qu’elles ne pourront pas aider le développement de toutes les entreprises qui les sollicitent. Elles prennent le temps d’étudier chaque projet en faisant une analyse croisée entre les finances et le facteur humain du chef d’entreprise. Comme elles aiment le dire, « La réussite d’une entreprise est basée sur son fondateur. Nous investissons d’abord sur le chef d’entreprise avant d’investir sur son chiffre d’affaires. C’est un savant mélange des deux, et nous gardons la recette secrète pour l’instant. »

Impliquer chaque citoyen dans la relance de l’économie de son pays

Depuis la création, les deux jeunes femmes font face à beaucoup de travail et de pression. Mais elles ont l’habitude et elles aiment ça ! Leur entreprise est aujourd’hui évaluée à 50 millions de francs suisses, montant fixé suite à leur levée de fonds.

Ce qui différencie le Groupe Klein SA des autres sociétés dans leur domaine est leur volonté de rendre le « private equity[1] » à la portée de tous. En d’autres termes, permettre aux actionnaires d’investir dans des sociétés locales qui souhaitent se développer à plus grande échelle. Pour Sabina et Margaux, investir dans une société à côté de chez soi est un actif tangible concret dont les actionnaires peuvent se féliciter et partager lors d’un dîner entre amis et en famille.

Impliquer chaque citoyen dans la relance de l’économie de son pays via l’investissement privé est un programme ambitieux, mais en passe de réussir.

Pour plus d’information /http://groupeklein.com

Retrouvez l’ensemble de nos Portraits ici

 

Recommandé pour vous