Infrastructure : une classe d’actifs boostée par la pandémie

24 août 2021

Photo © Franklin Templeton

Par Zehrid Osmani, Responsable des stratégies à long terme sur les actions européennes et mondiales, Martin Currie

Pourquoi les opportunités dans l’infrastructure à moyen terme sont-elles très positives ?

En premier lieu, il est particulièrement intéressant aujourd’hui de relever que la reprise après la pandémie est proportionnelle à la relance budgétaire. Certaines mesures de relance seront utilisées pour les dépenses d’infrastructure. Si nous analysons de plus près les opportunités liées aux mesures de relance, nous pouvons en dénombrer huit au total. Quatre d’entre elles relèvent du domaine des dépenses liées à l’infrastructure.

La première opportunité se situe dans le secteur des énergies renouvelables. Cette dynamique est soutenue car les acteurs majeurs de l’économie se concentrent de plus en plus sur la décarbonisation de leurs activités. La seconde opportunité est liée au transport électrique, une autre manière de réduire le CO2. Il y a deux aspects notamment à analyser : le premier est le train à grande vitesse et le second les véhicules électriques. Le troisième thème au sein de l’infrastructure est la technologie 5G dans la téléphonie qui permet d’augmenter la productivité et améliorer l’activité économique. Le quatrième élément des dépenses liées à l’infrastructure se situe dans les infrastructures de santé. Selon nous, lorsque les économies sortiront de la pandémie, l’accent sera mis sur les infrastructures de santé. Les dépenses dans les infrastructures de santé auront un double objectif : l’amélioration des infrastructures de santé physique, mais aussi l’augmentation de la numérisation du système de santé afin d’en accroître la productivité.

Les quatre autres mesures dans lesquelles nous identifions des opportunités, hors infrastructure, sont l’informatique en cloud, car les entreprises et les gouvernements ont migré une plus grande partie de leurs activités en ligne. L’accent est par conséquent également mis sur la cybersécurité, une tendance croissante. D’autres facteurs gagnent en importance, comme la robotique et l’automatisation. Nous pensons que les entreprises rendront leurs installations de production plus résilientes et leurs chaînes d’approvisionnement plus stables au fur et à mesure de leur reprise, en tirant profit également de l’expérience acquise lors de la pandémie. Cela entraînera probablement une croissance des investissements dans la robotique et dans l’automatisation. Si cette opportunité existait déjà auparavant, elle s’est accélérée avec la progression de la pandémie. Parmi les autres domaines d’intérêt figurent aussi l’éducation et les jeux en ligne. Tous deux offrent des possibilités de croissance structurelle qui se sont fortement accélérées durant le Covid-19. Enfin, le dernier thème porteur est l’hygiène. Depuis le début de la pandémie, l’attention portée à l’hygiène dans le domaine de l’alimentation et des bâtiments – tant dans le contexte professionnel que privé – s’est accrue et est devenue, selon nous, une véritable habitude de vie.  

Retrouvez l’ensemble de nos articles Economie ici

 

Recommandé pour vous