Interview d’Aurore Guiot: « Je crée toujours autour des pierres, ce sont elles qui me donnent le tempo »

9 août 2020

Interview d’Aurore GUIOT – Founder & CEO de MARCEL1907

Monde Economique : Marcel 1907 est une marque de joaillerie de luxe crée par vous en hommage à votre arrière-grand-père qui portait des boutons de manchette. Quel regard portez-vous sur votre parcours depuis le lancement de votre propre marque ?

Aurore GUIOT : Depuis le lancement de MARCEL1907 en 2018, énormément de choses se sont passées car ce n’est déjà pas simple de lancer une nouvelle marque, il faut en plus tout reconstruire lorsque l’on change de pays. Je suis arrivée en Suisse en 2017 sans réseau professionnel ni social avec ce projet de remonter un business dans mon domaine d’activité. Après l’obtention de mon diplôme d’artisan joaillier en 2006 et dix ans d’expérience au service du sur-mesure joaillier en Belgique, il me semblait tout naturel de continuer dans cette direction.

Me_Marcel 1907_Mosèle Alexamdre

MARCEL1907 est ma seconde entreprise, je me suis associée à l’âge de 21 ans à Bruxelles pour co-fonder une très belle Maison de joaillerie.

Voilà deux ans que MARCEL1907 a été créé, je suis très contente du développement mais soyons honnête, deux ans n’est pas beaucoup dans la vie d’une entreprise (rire). Tout reste à faire.

Monde Economique : Avec Marcel 1907, vous vivez un rêve éveillé. Vos produits et votre marque sont le fruit de votre parcours de femme. Pourtant vous avez grandi dans la ferme. Comment la fille de la campagne a-t-elle conquis le monde du luxe ?

Aurore GUIOT : Un rêve éveillé c’est vrai ! Cependant, n’oublions ni les réalités du monde entrepreneurial, dans lequel il faut se surpasser chaque jour lorsque l’on est indépendant, ni celles de la « vraie » vie. J’ai été élevée avec des valeurs fortes et un grand respect de la nature et des hommes. C’est sans doute c’est ancrage profond qui me permet de naviguer dans ce monde qui est, malheureusement, parfois superficiel. L’élégance est, pour moi, une question d’éducation.

Monde Economique : Vos collections, vous les imaginez unisexes. Ni masculines, ni féminines. Vous créez pour quel style de personnes ?

Aurore GUIOT : Pourquoi devrait-on toujours choisir ? Pour hommes…Pour femmes…Depuis la nuit des temps, le style vestimentaire et les accessoires ne cessent de passer d’un côté à l’autre de la barrière du sexe.

Je crée toujours autour des pierres, ce sont elles qui me donnent le tempo. La nature nous offre une merveilleuse palette de matière et de couleur. Je prends beaucoup de plaisir à les glaner au fil de mes voyages. Je ne fais que les mettre en scène.

Le style des clients MARCEL1907 est assez variable. Je dirais que leur point commun est sans aucun doute le sens du détail et l’appréciation d’un travail de qualité.

MARCEL1907 habille les femmes qui entreprennent et sublime les hommes accomplis…

Monde Economique : Votre travail était présenté à l’occasion d’une soirée spéciale dédiée aux femmes le 8 mars dernier chez Bucherer Paris. Quel effet vous donne cette reconnaissance ?

Me_Marcel 1907_Mosèle Edmond_porté

Aurore GUIOT : La Maison BUCHERER est une institution suisse. Une incroyable aventure familiale depuis 1888. BUCHERER Paris est la plus grande boutique de montres et bijoux d’Europe et est dirigée par une femme formidable, Nathalie Celia Koch-Chevalier. Cette super woman, dirigeante d’entreprise et super maman m’a donné l’opportunité de lancer ma marque MARCEL1907 en mars 2018 et de faire partie de l’édition 2019 pour la soirée spéciale femme.

C’est évidemment un honneur et une grande satisfaction que MARCEL1907 puisse être représentés aux côtés des plus grands noms de l’horlogerie suisse.

Monde Economique : Et enfin, si une star devait porter vos créations, laquelle ? Pourquoi ?

Aurore GUIOT : Pour moi, les stars d’aujourd’hui sont les hommes et les femmes qui se surpassent dans leur quotidien. Les personnes qui gèrent de front leur vie de famille, leur vie professionnelle, leur développement personnel, leur beauté intérieure…

Interview réalisée par Thierry Dime

Retrouvez l’ensemble de nos interviews ici

 

Recommandé pour vous