Interview d’Eric Laudet et Andreas Schollin-Borg – Fondateurs de Batmaid

5 avril 2015

Le Monde Economique Le modèle économique de Batmaid est basé sur l’On Demand Economy, c’est-à-dire une économie qui se fonde sur les technologies pour mettre en relation les consommateurs et les services. Pensez-vous que ce nouveau « capitalisme de plateforme » va bouleverser les modèles économiques traditionnels?

Eric Laudet Batmaid s’inscrit effectivement dans cette tendance. L’émergence de ces modèles a connu un succès fulgurant sur ces 5 dernières années avec des firmes comme Uber ou AirBnB. Les particuliers des pays développés s’habituent de plus en plus à la facilité et au gain de temps apportés par ces nouveaux intermédiaires technologiques, et ce, dans tous les secteurs de l’économie. C’est surement le changement économique le plus disruptif depuis l’après-guerre car, d’un côté, les indépendants offrants leurs services à travers les plateformes contribuent à la flexibilisation accrue du marché du travail, et de l’autre, les utilisateurs des services, particuliers ou entreprises, peuvent externaliser certaines tâches avec une facilité sans précédent. C’est une remise en cause de la définition même de l’entreprise.

Dans ce nouveau modèle, une entreprise peut croître sans être l’employeur des travailleurs qui offrent leurs services – ce qui est paradoxal car l’intermédiaire technologique prend une commission sur chaque heure travaillée et se comporte bien souvent, comme s’il était l’employeur.

Eric Laudet et Andreas Schollin-Borg - Fondateurs de BatmaidLe Monde Economique Avec le développement du travail féminin, de plus en plus de familles vont avoir recours aux services d’une femme de ménage. Y-avait-il une réelle demande à lancer une plateforme telle que Batmaid?

Andreas Schollin-Borg La tendance à l’égalisation homme/femme au travail donne plus de responsabilités aux femmes et diminue leur temps disponible. Ce seront elles les principales prescriptrices des services de ménage « on-demand ». Batmaid a pour but d’aider les familles en facilitant le choix de leur employé de ménage, en quelques clics. Batmaid sélectionne très rigoureusement les agents de ménage et s’occupe même de faire le travail de déclaration et d’assurance de leurs employés via un mandat de gestion : plus aucune paperasse donc.

Le Monde Economique La force des entreprises issues de l’économie à la demande est de s’insérer dans des marchés où il y un écart important entre le prix payé par les consommateurs et le coût de production du service. Quels sont les défis que devront relever les acteurs issus de l’économie à la demande?

Eric Laudet Ces modèles rendent rentables des secteurs qui n’ont pas su s’adapter aux nouvelles technologies et dont la concurrence est massive avec de faibles marges et peu de volume. L’intérêt des modèles « à la demande » est précisément de jouer sur les volumes en augmentant les économies d’échelle dans des secteurs – comme le ménage par essence local – peu sujets aux économies d’échelle. Cela passe par des algorithmes permettant de fluidifier les opérations, une expérience client digne d’un hôtel et des campagnes marketing spectaculaires.

Le Monde Economique Beaucoup d’entreprises disposent aujourd’hui de professionnels aptes à offrir différents services d’entretien de maison. Comment rester concurrentiel sur un marché ayant longtemps été fait au noir ou via de l’emploi direct?

Andreas Schollin-Borg Par son modèle d’affaires, fondé sur le volume, Batmaid peut offrir des prix bien moins chers que les sociétés de ménage traditionnelles. Concernant le marché au noir, on l’estime à plus de 80% dans ce secteur, mais le nombre de particuliers qui aimeraient déclarer leur aide-ménagères si seulement c’était plus simple, est également conséquent. Batmaid résoud ce problème. Enfin, libre aux personnes de choisir au noir leur femme de ménage sur Anibis.ch, c’est moins cher, certes, la sécurité, confiance, facilité et qualité en moins!

Le Monde Economique Si les travaux ne répondent pas aux attentes du client, quelle garantie offrez-vous?

Eric Laudet Avec Batmaid, c’est 100% satisfait ou refait gratuitement.

Le Monde Economique Comment envisagez-vous votre développement sur ce marché ?

Andreas Schollin-Borg Le marché du ménage à domicile pèse plus de CHF 6 milliards par an en Suisse. Nos concurrents américains ou allemands ont connu des taux de croissance mensuels à 2 chiffres et des courbes de chiffres d’affaires exponentielles. Aucun d’entre eux n’est encore présent en Suisse, marché extrêmement difficile à pénétrer. Batmaid aurait le monopole du ménage à domicile « à la Uber », à la demande. Nous comptons couvrir 80% du territoire suisse d’ici décembre 2015 et voyons l’avenir en rose.

Pour plus d’info (voir ici)

 

Recommandé pour vous