Interview de Gregory Feret: « Notre passion est le développement de nos clients »

20 octobre 2019

Interview de Gregory Feret Directeur Général Qualibroker

Monde Economique : Avec plus de 4200 entreprises clientes, Qualibroker est l’un des leaders suisses du secteur du courtage en assurance. Pourtant, le point de départ de ce groupe ne commence qu’en 2010 sous l’impulsion de deux petits courtiers romands. Quel bilan dressez-vous depuis le début de cette aventure ?

Gregory Feret : Le bilan est très positif, nous avons réussi en très peu d’années à prendre une position importante non seulement sur le marché romand, mais également sur l’ensemble de la Suisse. Nous comptons 135 employés répartis sur 7 lieux et sommes depuis peu, plus importants en Suisse alémanique qu’en Suisse romande. Cette vitesse de croissance a été très exigeante pour l’entreprise et surtout pour les collaborateurs, mais cela a également été très enrichissant. Aujourd’hui, nous développons chaque année de nouveaux produits, mais aussi de nouveaux services comme ceux présentés (ci-après). Un autre point de satisfaction est clairement d’avoir réussi à intégrer le groupe Suisse GBC courtage qui est actif sur l’ensemble de l’Europe et réalise près d’un milliard de chiffre d’affaires. En plus de solidifier notre société, nous pouvons compter sur les échanges avec nos homologues étrangers afin d’utiliser les meilleures pratiques et de nouvelles idées. Nous avons réussi en très peu d’années à prendre une position importante en Suisse

Monde Economique : Le domaine de la gestion des risques et du courtage en assurances devient de plus en plus complexe. Il exige des compétences très pointues, du professionnalisme et de l’innovation. Chez Qualibroker, comment comptez-vous vous démarquer des autres acteurs du marché suisse ?

Gregory Feret : Notre plus grande force est sans aucun doute que nous aimons les entrepreneurs et les entreprises au sens large. Notre passion est le développement de nos clients et nous faisons tout pour que l’assurance ne soit pas un obstacle à leur plein potentiel. Au contraire, nous faisons de l’assurance un outil d’entrepreneuriat et participons ainsi activement au développement de l’entreprise.

Une autre de nos grandes forces est la diversité de nos collaborateurs et leur goût du mouvement. Nous aimons sortir de notre zone de confort et trouver de nouvelles solutions toujours plus innovantes. Cette diversité nous permet d’avoir de multiples approches selon les problématiques et d’arriver avec des solutions efficaces et simples.

Nous aimons sortir de notre zone de confort et trouver des solutions toujours plus innovantesEnfin, nous sommes convaincus que le secteur de l’assurance doit être plus transparent et globalement plus intègre. En travaillant avec Qualibroker, nos clients savent que nous serons honnêtes et défendrons leurs intérêts avant tout.

Monde Economique : Selon une récente étude, les entreprises – clientèle privilégiée par de nombreux courtiers – augmentent la couverture de leurs risques et se tournent plus aisément vers des produits « à forte valeur ajoutée ». Quelles sont les attentes de vos clients ?

Gregory Feret : Les clients, à juste titre, souhaitent toujours plus de valeurs ajoutées ainsi que des solutions correspondant parfaitement à leurs besoins. Nous devons offrir un service et des solutions d’assurances adaptées à leurs industries, à leur organisation propre et à leur infrastructure informatique. Chaque client possède sa singularité et nous devons comprendre leur environnement. Notre métier est passionnant, car il nécessite de nous mettre au cœur de l’entreprise afin de comprendre ses besoins et la conseiller au mieux.

Monde Economique : Dans le secteur qui est le vôtre, doit-on innover pour continuer à exister ? 

Gregory Feret : L’innovation est une question de survie pour la grande majorité des entreprises. La révolution digitale va challenger beaucoup d’industries en Suisse et la nôtre sera fortement touchée. Nous créons chaque année de nouveaux produits et de nouveaux services d’assurance. Nous faisons évoluer notre organisation avec les derniers outils digitaux afin d’avoir des équipes très proches des nouvelles technologies, diminuant de ce fait notre impact sur l’environnement. Par exemple, nos outils nous permettent de diminuer nos déplacements et d’avoir une politique zéro papier. Malgré tout, je pense que nous allons devoir être plus ambitieux sur nos innovations et chercher à intégrer de l’intelligence artificielle ou encore la technologie IOT (internet of things).

Notre plus grande force est sans aucun doute que nous aimons les entrepreneurs et les entreprises au sens large

Monde Economique : Avec une très belle croissance, une équipe élargie et de nouvelles solutions, quelles sont vos perspectives ?

Gregory Feret : Notre volonté est d’aller toujours vers plus d’expertise dans notre domaine et vers des métiers nouveaux ou méconnus en Suisse. L’assureur de demain ne ressemblera pas à l’assureur d’aujourd’hui. Le développement permanent de nos équipes et le profilage des talents de demain sont au centre de nos préoccupations.

Notre volonté est d’aller vers toujours plus d’expertise dans notre domaine et vers des métiers nouveaux ou méconnus. Sans surprise, la capacité à utiliser les nouvelles technologies sera aussi une des clefs du succès, même s’il ne faut pas aller trop vite. Le timing est très important. Personnellement, je préfère que l’entreprise soit un peu en avance qu’en retard, car cela nous pousse à nous adapter.

Enfin, nous allons non seulement continuer à opérer des acquisitions externes afin d’avoir une capacité plus forte de négociation avec nos partenaires assureurs, mais allons aussi gagner de nouveaux talents et idées.

 

Recommandé pour vous