Interview de Jean-Claude Konan: »Notre but est de participer à la réalisation de projets durables qui intègrent les aspects économique, social et culturel »

24 janvier 2020

Interview de Monsieur Jean-Claude Konan – Founder & CEO Overseas Strategic Advisory

 

Le Monde Economique Un bon rythme de croissance, des réformes en hausse, il n’en fallait pas plus à l’Afrique pour séduire les investisseurs. Est-ce le bon moment d’investir en Afrique ?

Jean-Claude Konan: Oui sans hésiter, c’est le bon moment pour investir en Afrique. En effet, nous constatons une progression nette, en terme de dynamique au sein du secteur privé grâce aux différentes réformes initiées par la plupart des gouvernements en Afrique pour améliorer la gouvernance et le climat des affaires. En outre, l’arrivée de nouveaux acteurs internationaux (Chine, Inde, Japon, Allemagne, Brésil…) sur le continent africain ne fait que renforcer cette dynamique. À cela, il faut ajouter, l’existence d’une population jeune de mieux en mieux formées et connectées.

Le Monde Economique Comment une entreprise telle qu’Overseas Strategic Advisory se différence-t-elle sur le marché ?

Jean-Claude Konan:Nous avons à coeur de créer les « win-win situation » entre les entreprises internationales et la population locale. Notre but est de participer à la réalisation de projets durables qui intègrent les aspects économique, social et culturel. Ces trois dimensions sont importantes pour nous, surtout la création d’emplois de qualité et la prise en compte de l’écosystème local.

Le Monde Economique L’erreur la plus courante quand on cherche à s’introduire dans un marché international consiste à croire qu’on peut y arriver sans une connaissance approfondie de l’environnement des affaires. D’après votre expertise quelles sont les erreurs à ne pas commettre en Afrique ?

Jean-Claude Konan: La Première erreur et qui est souvent faite c’est de croire que l’Afrique est un pays! Aujourd’hui encore ils existent malheureusement, des personnes qui le pensent. Ensuite, croire que parce que l’on vient de pays plus structurés et développés économiquement, on sait tout et on a tout à apprendre aux Africains. De notre position, ce sont les deux erreurs que nous voyons et que nous nous efforçons de corriger  à notre niveau.

Il est important de garder une approche structurée et tangible, être « Glocal ». On peut avoir une approche global sans oublier de le coupler à une stratégie locale. Le résultat est toujours là.

Le Monde Economique En 2020, la croissance économique globale du continent devrait continuer de s’améliorer, selon les estimations de la Banque africaine de développement (BAD) et du Fonds monétaire international (FMI). Est-ce une aubaine pour des entreprises telles que vous ?

Jean-Claude Konan:Effectivement, plus la croissance économique globale du continent s’améliore plus nous sommes solliciter pour des missions d’accompagnement stratégique en Afrique. À la fois par les multinationales et les PMEs. Cela, nous permet de nous exprimer et favoriser la création d’emplois durables et permettre au secteur privé des différents continents de renforcer les liens économiques, mais aussi socialement, et culturellement.

Le Monde Economique Vous avez récemment organisé ici à Hamburg pour le compte du gouvernement ivoirien et en présence du ministre Siandou Fofana, une session d’appels à projets d’investissement dans le cadre de la stratégie national de développement touristique. Overseas Strategic Advisory ne s’éloigne pas de sa mission première qui est l’accompagnement des entreprises en Afrique.

Jean-Claude Konan:Au contraire, ce genre de mission, participe parfaitement à la mise en oeuvre de notre ambition. C’est à dire mieux ‘connecter’ les personnes et les entreprises avec le continent africain.

Le programme « Sublime Côte d’Ivoire » porté par le Ministre Siandou Fofana, comporte des projets concrets à destination du secteur privé à la fois national et international. Et c’est cela que recherchent les investisseurs, pouvoir se positionner sur des projets tangibles d’où le succès de cette table ronde internationale qui a permis de lever plus de 5 milliards d’euros. Une première en Allemagne pour un pays du continent africain. C’est le lieu pour moi, de remercier le ministre Siandou Fofana, pour la confiance accordée à notre entreprise pour cette mission et l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en Allemagne, son Excellence, Philippe Mangou et son équipe pour l’appui inestimable qu’ils nous ont aussi accordé dans le cadre de la réalisation de cet évènement.

Le Monde Economique Dans quels pays africains faut-il investir en 2020 ?

Jean-Claude Konan: Mon top 5 est le suivant : Côte d’Ivoire, Sénégal, Ghana, Kenya, Togo.

www.osa-advisory.com

 

Recommandé pour vous