Interview de Jean Golinelli: « Le vrai combat, derrière la rage, la peur et la douleur, c’est le combat intérieur »

2 juin 2021

Photo © Jean Golinelli

Monde Economique: Jean Golinelli, pourriez-vous nous parler de l’œuvre que vous avez choisi de nous présenter aujourd’hui ? 

Jean Golinelli: « Warrior with Cross tattoo », Berlin Roundhouse 2013. Cette photo, qui a notamment été exposée à la Galerie Focale ainsi qu’à Palm Springs, fait partie de la série « Dans la cage de Spartiates », réalisée en parallèle du tournage du film « Spartiates » de Nicolas Wadimoff. Ce combattant s’était fait fracassé pendant 5 minutes et tout le monde le donnait perdant. Au moment de la photo, il est littéralement crucifié. Pourtant, il a gagné au round suivant. Une petite leçon de vie sur les vertus de la persévérance.

Monde Economique: Parmi toutes vos œuvres, pourquoi avoir choisi celle-ci en particulier ?

Jean Golinelli: Pour son authenticité et son histoire. Authenticité car le sujet n’est plus en contrôle. Il est à l’intérieur de lui-même et ce qu’il nous dit c’est à la fois sa douleur et sa détermination. Pour son histoire, car le combat est un spectacle, celui de la violence codifiée. Or ce spectacle reste une illusion. Le vrai combat, derrière la rage, la peur et la douleur, c’est le combat intérieur, celui de la reconnaissance et de la dignité. 

Monde Economique: Dans quelle mesure, cette œuvre est-elle représentative de votre travail artistique ?

Jean Golinelli: Elle est représentative de cette recherche d’authenticité. Je travaille avec un Mamiya Pro RZ 6/7 et donc des films argentiques, ce qui fait que chaque pellicule n’a que 12 photos. C’est à l’opposé de l’illusion d’infini que peut donner une appareil numérique dans une approche «shoot et trie après ». Là, avec 12 photos et des conditions de vitesse et de lumière très contraignantes, il faut vraiment choisir quand tu shootes.

Monde Economique: A ce propos, comment définiriez-vous votre approche artistique ? 

Jean Golinelli: Je pense que l’art a notamment une fonction de révélateur, afin de nous montrer ce qu’il y a derrière la surface des choses et qui est rarement univoque. Je cherche donc ces moments de « vérité » ou d’altérité, ces images qui disent un réel un peu différent que celui qui se montre ou que l’on cherche à montrer. 

L’association Artistes.ch (www.artistes.ch) promeut les artistes suisses romands en augmentant leur visibilité et la viabilité économique de leur activité artistique. Récemment, le magazine Monde Economique et Artistes.ch ont conclu un partenariat. C’est dans ce cadre queMonde Economique publie désormais à intervalles réguliers l’interview d’un(e) artiste promu(e) par Artistes.ch et participant à sa plateforme en ligne et à ses expositions ponctuelles et permanentes.

L’association Artistes.ch (www.artistes.ch) promeut les artistes suisses romands en augmentant leur visibilité et la viabilité économique de leur activité artistique. Récemment, le magazine Monde Economique et Artistes.ch ont conclu un partenariat. C’est dans ce cadre queMonde Economique publie désormais à intervalles réguliers l’interview d’un(e) artiste promu(e) par Artistes.ch et participant à sa plateforme en ligne et à ses expositions ponctuelles et permanentes.

Retrouvez l’ensemble de nos Interviews ici

 

Recommandé pour vous