Interview de Maxime Pallain: « Nous savons analyser et lever des fonds dans des délais très courts »

23 juin 2020

Interview de Maxime Pallain, CEO Switzerland RAIZERS)

Le Monde Economique Crise aidant, le crowdfunding intéresse de plus en plus les institutions et les petites entreprises à la recherche de capitaux. Après avoir longtemps courtisé les sceptiques, le crowdfunding, faute de banquiers prêteurs, est-il maintenant celui que l’on courtise ? 

Maxime Pallain : C’est vrai que les demandes de financement augmentent considérablement, ce qui nous a poussés à nous spécialiser sur un secteur très spécifique, le financement de promoteurs immobiliers. Nous les accompagnons dans leur recherche de fonds propres pour leurs projets de développement. En deux mots, nous prêtons aux développeurs immobiliers entre CHF 100k et CHF 8M sur des durées relativement courtes de 6 à 24 mois.

Notre spécialisation nous a permis d’être extrêmement pointus sur notre sélection, nous avons d’ailleurs été récompensés à 2 reprises ces derniers mois en tant que meilleure plateforme sur nos indicateurs de performance avec plus de 70 dossiers financés et un rendement moyen de 10%.

Grâce à notre équipe de spécialistes, nous savons analyser et lever des fonds dans des délais très courts ce qui permet aux promoteurs d’avoir un partenaire financier fiable et réactif. C’est probablement la raison pour laquelle nous avons une très forte demande de la part des professionnels.

Le Monde économique Raizers, la plateforme européenne de crowdfunding immobilier et Capitalium, ont récemment lancé en partenariat un fonds d’investissement. En quoi consiste ce rapprochement ?

Maxime Pallain : Nos deux sociétés mettent un coup d’accélérateur à leur développement sur un marché en forte croissance de la demande, +102% en 2019. Ce partenariat cherche à allier le meilleur des deux mondes, celui de la finance traditionnelle mais innovante, à la recherche d’opportunités d’investissements alternatives et responsables, et celui des fintechs qui apporte transparence et simplicité aux clients investisseurs et entrepreneurs.

Cette alliance a permis de créer un fonds d’investissement destiné à co-investir sur l’ensemble des opérations immobilières présentées sur la plateforme Raizers, de manière à offrir un maximum de diversification pour les clients. Ainsi, les investisseurs via le fonds bénéficieront des mêmes performances que ceux ayant investi en direct sur la plateforme.

Cette association est unique en Europe. Elle permet à tous types d’investisseurs de prêter aux mêmes conditions, quels que soient leur profil et leur capacité d’investissement, et ce en direct sur la plateforme ou via le fonds « Capitalium Real Estate funds by Raizers ».

Le Monde économique En créant un fonds d’investissement avec une entreprise de gestion de patrimoine, n’avez-vous pas l’impression de vous institutionnaliser, mais surtout de vous éloigner de la visée initiale d’un crowdfunding ?

Maxime Pallain : Nous sommes dans l’essence même du projet de départ ; offrir à tous sans discrimination vis-à-vis du patrimoine personnel, un investissement réellement rentable (10% en moyenne par an) aux mêmes conditions.

Le Monde économique Le financement participatif d’un projet immobilier caracole désormais sur le podium des investissements immobiliers favoris dans certains pays. Le crowdfunding immobilier va-t-il remplacer notre banquier ?

Maxime Pallain : Les banquiers ont un rôle majeur dans le financement de l’économie. Nous n’intervenons pas vraiment en remplacement de la banque, mais plutôt en complément, sur la partie de fonds propres qui manquent au promoteur pour finaliser son financement. En d’autres termes, nous nous intercalons entre l’investisseur en capital et le prêt bancaire.

Pour vous donner un exemple concret, sur une opération de promotion, la banque va, sur le montant global de l’opération, prêter 80%, le promoteur va investir en capital 10% et nous prêterons les derniers 10%, car nous sommes deuxièmes dans l’ordre de remboursement.

Le Monde économique Raizers aujourd’hui, c’est plus de 50 millions de CHF financés et sans aucun défaut. Sur un marché du crowdfunding européen enregistrant une très forte croissance de la demande (+102% en 2019), quelles perspectives pour Raizers ?

Maxime Pallain : Les volumes vont fortement augmenter, simplement parce que d’une part, les promoteurs ont trouvé une solution de financement efficace et d’autre part, les investisseurs bénéficient d’un rendement élevé comparé à ce qui est proposé par la plupart des établissements financiers de la place.

Clément Schoeb, co-fondateur Capitalium et Mxime Pallain, CEO Switzerland RAIZERS

C’est la raison pour laquelle afin d’accélérer notre développement, nous avons noué avec Capitalium ce partenariat unique en gardant cette philosophie, qui consiste à investir le plus directement possible, pour maximiser l’intérêt des deux vraies parties prenantes, les développeurs immobiliers et les investisseurs.

Interview réalisée par Thierry Dime

Retrouvez l’ensemble de nos interviews ici

 

Recommandé pour vous