Interview de Sacha Mijailovic:  » nous œuvrons pour doubler notre taille »

12 septembre 2021

Photos © GXP Consulting

Par Eugénie Rousak

Interview de Sacha Mijailovic Founder and Managing Director de GXP Consulting

Fondée en 2014 par Sacha Mijailovic, la société GXP CONSULTING Switzerland se spécialise dans les sciences de la vie. Forte de solutions à la carte et de consultants hautement qualifiés, elle propose un accompagnement tout au long des étapes du cycle de vie des produits, allant des stades de recherche et de développement jusqu’à la mise sur le marché et la distribution. Travaillant majoritairement avec de grands groupes multinationaux et des start-up innovantes, GXP CONSULTING Switzerland accompagne aujourd’hui une cinquantaine de clients, principalement sur le marché suisse. Rencontre avec Sacha Mijailovic.

Monde Économique : GXP CONSULTING Switzerland est spécialiste des sciences de la vie au sens large du terme. Mais quels sont plus particulièrement vos domaines de compétence ?

Sacha Mijailovic : Nous avons quatre secteurs de spécialisation. D’abord, l’industrie pharmaceutique, qui se compose de sociétés fabricant des médicaments à partir de produits chimiques ou de procédés synthétiques. L’un des objectifs principaux de nos consultants est de permettre à nos clients de réaliser ces activités dans les temps impartis, tout en garantissant le respect des réglementations associées, sachant que des retards de mise en production pour une usine qui élabore des médicaments ont des conséquences dramatiques sur la disponibilité de ces derniers pour les patients.

Notre deuxième secteur de spécialisation est l’industrie biotechnologique, qui fabrique des médicaments issus de l’extraction ou de la manipulation d’organismes vivants. Nous accompagnons par exemple la construction de nouvelles usines de production biotechnologique à la pointe de la technologie, à tous les niveaux, depuis la définition du plan directeur de validation de l’établissement jusqu’à la libération et la distribution des médicaments sur le marché, en passant par le support opérationnel pour la mise en place et la qualification de tous les équipements.

Notre troisième secteur privilégié est celui des dispositifs médicaux, domaine qui regroupe tous les instruments, appareils, équipements, matières, produits, accessoires et logiciels qui sont utilisés à des fins médicales, mais dont l’action principale n’est pas obtenue par des moyens pharmacologiques, immunologiques ou métaboliques. Il s’agit typiquement de produits tels que les pacemakers ou les implants métalliques qui fixent les os brisés.

Enfin, notre dernier secteur de spécialisation est celui des produits combinés, qui associe un médicament et un dispositif médical. Les seringues préremplies, les auto-injecteurs, les inhalateurs ou les patchs transdermiques en sont des exemples. Dans tous ces secteurs, GXP CONSULTING Switzerland propose son expertise dans différents métiers de spécialisation, tels que l’assurance de qualité, les affaires réglementaires, l’ingénierie ou l’ingénierie des procédés, l’excellence opérationnelle ou encore la gestion de projet.

De surcroît, afin d’accompagner nos clients dans leur transformation numérique, nous avons complété nos offres de service par des partenariats stratégiques avec des éditeurs de logiciels, afin de proposer des outils avancés de planification et d’ordonnancement, de validation sans papier ou encore de gestion de cycle de vie des produits et des applications. L’utilisation de ces technologies numériques de pointe, combinée à nos expertises métiers, permet à la fois d’augmenter la conformité avec la réglementation de manière drastique et de diminuer les coûts ainsi que le temps associé au développement, à la production et à la mise sur le marché de produits de santé.

Monde Économique : Vos clients sont principalement des entreprises de taille importante. Quel est leur objectif en faisant appel à votre service de consulting ?

Sacha Mijailovic : Les entreprises font appel à nous pour différentes raisons, notamment faire face à un pic de charge durant une période déterminée, palier à un manque d’expertise pointue sur un sujet ou externaliser des activités jugées non principales par nos clients. L’un des grands avantages apportés par GXP CONSULTING Switzerland, qui nous distingue des autres sociétés, est que nous sommes dédiés à 100 % aux sciences de la vie. Nous partons du principe que pour apporter un maximum de valeur ajoutée à nos clients, cette spécialisation est indispensable.

Monde Économique : De quelle manière vos consultants interviennent-ils dans les entreprises ?

Sacha Mijailovic : Nous avons une disparité importante en matière de durée de mission, allant de quelques jours à plusieurs années, mais nous proposons généralement deux types d’interventions. Le premier genre d’intervention se concentre sur l’engagement de résultat final. Un ou plusieurs consultants vont travailler selon un cahier des charges précis et suivant nos méthodologies éprouvées, afin de remettre des livrables dans des délais définis. L’autre mode d’intervention consiste à mettre à disposition un consultant pour une mission spécifique et une durée déterminée durant laquelle il intégrera les équipes du client, en étant sous la responsabilité de ce dernier.

Dans tous les cas, nos consultants et nos clients bénéficient de notre suivi régulier ainsi que du support de nos experts pluridisciplinaires en back-office, de manière à tirer profit de tout notre savoir-faire et des meilleures pratiques de l’industrie que nous capitalisons à travers nos nombreuses réalisations. 

Monde Économique : À propos des consultants, combien travaillent pour vous en ce moment et quelles sont leurs qualifications ?

Sacha Mijailovic : Aujourd’hui, nous comptons une soixantaine de collaborateurs, principalement seniors, cumulant les expériences et le recul nécessaire pour disposer d’un excellent « benchmark » de l’industrie. Autonomes et proactifs, ils sont tous au minimum ingénieurs et ils ont souvent des spécialisations techniques dans les métiers de la qualité, de la production, du développement de produits, de l’ingénierie ou de la gestion de projet.

Les consultants constituent un atout majeur de GXP CONSULTING Switzerland. C’est pourquoi nous sommes très attentifs durant les phases de recrutement, en analysant aussi bien leurs connaissances  techniques que leurs compétences comportementales, tout en nous assurant que nous partageons des valeurs essentielles telles que le travail en équipe, l’éthique, l’engagement, la confiance et l’excellence. Nous devons toujours garder à l’esprit que nous travaillons pour servir le patient qui au final a besoin d’un médicament, et ce parfois pour survivre. Ce postulat responsabilise beaucoup nos collaborateurs.

Monde Économique : Vous dominez aujourd’hui le marché romand. Quels sont vos projets d’expansion ?

Sacha Mijailovic : Nous avons connu une croissance rapide qui a permis d’atteindre une taille suffisamment représentative et critique en Suisse romande, mais l’essentiel du marché client helvétique se situe en Suisse alémanique. Cette statistique nous a conduits à ouvrir de nouveaux bureaux à Bâle il y a deux ans, avec une équipe présente localement.

À l’horizon des trois prochaines années, nous œuvrons pour doubler notre taille, principalement via une croissance forte du côté alémanique. L’idée est également de dupliquer dans d’autres pays européens notre modèle d’affaires qui a fait ses preuves. Tout en visant l’international, nous voulons néanmoins préserver notre ADN et garder des équipes à taille humaine pour maintenir une proximité entre le management et nos collaborateurs, et ainsi garantir des relations qualitatives et privilégiées.

Monde Économique : En plus des compétences purement techniques, vous touchez également au domaine réglementaire, qu’il s’agisse des questions de conformité ou des autorisations de mise sur le marché. Pourquoi cet élargissement de spécialisation ?

Sacha Mijailovic : Les normes réglementaires sont indispensables dans l’industrie des sciences de la vie, puisque ce domaine implique un patient. Et qui dit patient, dit risque et sécurité. Les nouvelles réglementations, qui sont de plus en plus nombreuses et contraignantes, font parfois suite à des scandales sanitaires qui ont choqué l’opinion publique tels que celui des prothèses mammaires défectueuses PIP.

De plus, ces normes sont souvent sujettes à interprétation et peuvent vite demander beaucoup d’efforts de mise en conformité de la part de nos clients, ce qui pousse parfois les entreprises à se faire accompagner par notre société, qui suit les évolutions de près et peut donc les aider à implémenter les mesures requises avec pragmatisme. Notre vocation principale est donc d’aider nos clients à développer un produit sûr pour le patient, tout en atteignant leurs objectifs de rentabilité et de compétitivité.

Monde Économique : Quelles sont les conséquences de la pandémie sur vos activités ?

Sacha Mijailovic : Dès que les mesures sanitaires ont commencé à être mises en place en Suisse, nous avons connu un ralentissement des activités pendant quelques mois. Je pense que cela tenait à une inquiétude des clients qui s’est répercutée sur leurs activités quotidiennes. Puis, le marché a repris progressivement durant l’été, avant de se développer si rapidement que nous avons eu une année record en matière de demandes ! Ainsi, une situation qui éveillait une crainte au début de l’année avec le commencement de la crise s’est finalement avérée une opportunité de croissance pour nous et pour certains de nos clients, notamment avec des produits liés à la COVID-19, comme les tests ou les vaccins.

Pour plus d’information www.gxp-cs.com

Retrouvez l’ensemble de nos Interviews ici

 

Recommandé pour vous