Interview de Samareh Lajaunias: « CAL02 est un médicament innovant tant en sa cible qu’en son mode d’action »

2 août 2020

Interview de Samareh Azeredo da Silveira Lajaunias, Founding Partner and General Manager, Combioxin SA

Le Monde Economique : Combioxin a récemment reçu une évaluation positive de l’agence du médicament aux Etats-Unis (FDA) pour sa thérapie CAL02. En quoi cette annonce est-elle une bonne nouvelle ?

Samareh Lajaunias : Ce premier examen, scrupuleusement réalisé par la FDA, est une étape indispensable pour un essai clinique aux Etats-Unis, et un milestone important. L’évaluation signale que nos plans de développement et de positionnement pour le médicament CAL02 sont recevables par cette autorité reconnue mondialement.

CAL02 est un médicament innovant tant en sa cible qu’en son mode d’action, à l’avant-garde des nouveaux types de traitements pour les infections sévères. Son développement doit être élaboré en étroite collaboration avec les différentes autorités réglementaires dont la FDA.

La réaction de la FDA indique que CAL02 pourra être administré de manière empirique chez les patients développant une pneumonie sévère. Cela est essentiel car les cas graves sont accompagnés de complications longues et coûteuses à traiter, et encore trop souvent fatales. CAL02 offre une stratégie qui cible l’origine de ces complications sans provoquer de résistances.

Le Monde Economique : Basé à Genève, Combioxin développe des traitements innovants pour lutter contre les infections sévères et résistantes. Comment vos recherches ont-elles été détournées vers le COVID-19 ?

Samareh Lajaunias : Dans le cadre du COVID-19, l’impact de CAL02 est double.

CAL02 prévient et traite les complications associées aux co-infections bactériennes, qui touchent en moyenne 20% des patients COVID-19 admis aux soins intensifs, et sont présentes dans 50% des cas mortels.

CAL02 a aussi le potentiel d’agir directement contre les virus à enveloppe, dont fait partie le COVID-19, et la FDA nous a déjà encouragés à évaluer le potentiel antiviral de CAL02 sur les patients COVID dans le prochain essai clinique.

Le Monde Economique : Un premier essai clinique a donné des résultats prometteurs. Si les résultats définitifs sont concluants, quels impacts vos travaux auront-ils sur les malades ?

Samareh Lajaunias : Le premier essai clinique a montré que CAL02 peut avoir un impact important pour les malades mais aussi sur les coûts de la santé.

Ce premier essai clinique a été réalisé chez des patients admis en soins intensifs pour une pneumonie sévère. CAL02 a permis d’améliorer significativement le sort de ces patients en situation critique, ils se sont rétablis plus rapidement et ont pu quitter les soins intensifs une semaine plus tôt que les patients n’ayant reçu que les traitements standard.

Malgré les meilleurs traitements antibiotiques, la pneumonie reste la première cause de mortalité infectieuse dans le monde, à cause des conséquences de l’infection. Ces conséquences exigent des traitements lourds et augmentent drastiquement les coûts de la santé. En réduisant le séjour aux soins intensifs et la durée sou respirateur artificiel, CAL02 permet des économies substantielles.

Le Monde Economique : Dans le domaine des technologies médicales, la Suisse ressort clairement leader mondial. Dans aucun autre pays du monde, la technique médicale ne contribue autant au PIB qu’en Suisse. Qu’est-ce qui fait la force de la Suisse ?

Samareh Lajaunias : En Suisse, nous bénéficions d’une part de la présence de laboratoires pharmaceutiques de grande envergure, attirant compétences et savoirs. Combioxin a certainement bénéficié de cela ; par exemple notre équipe se compose d’experts ayant plus de 20 ans d’expérience dans ces grands laboratoires.

D’autre part, les universités suisses se distinguent en matière d’innovation. La qualité de la recherche et des bureaux de transfert de technologie permet de concrétiser les découvertes biomédicales les plus révolutionnaires.

Le Monde Economique : L’augmentation de capital est encore l’un des points d’orgue de la Suisse. Vous y êtes vous-même confrontés; comment peut-on l’améliorer ?

Samareh Lajaunias : L’augmentation de capital fait partie du processus vital des start-ups. Les cycles pour le développement de thérapies médicales sont longs et les investissements sont importants. La Suisse est empreinte d’une culture entrepreneuriale et ouverte au domaine pharmaceutique ; nous avons eu la chance d’être entourés d’investisseurs issus de cette culture. Toutefois, contrairement aux Etats-Unis, la Suisse n’offre que très peu de ressources non-dilutives. Les institutions publiques investissent dans la recherche universitaire mais ne soutiennent pas assez le secteur privé.

Le Monde Economique : Quelles perspectives pour Combioxin ?

Samareh Lajaunias : Nous entamons une étape clé du développement clinique de CAL02 et envisageons déjà sa commercialisation avec des groupes pharmaceutiques. La crise du COVID-19 a confirmé que le domaine des infections ne peut être négligé, et l’industrie pharma s’y replonge en privilégiant de nouvelles approches thérapeutiques. Tuer le microbe ne suffit pas. Il faut apaiser l’inflammation, renforcer les défenses immunitaires, et prévenir les dommages que l’infection cause. C’est dans cet élan que Combioxin entame la prochaine étape.

Interview réalisée par Thierry Dime

Retrouvez l’ensemble de nos interviews ici

 

Recommandé pour vous