Interview de Sébastien Seymarc: « Aujourd’hui la communauté open source est la plus grande force de développement du monde « 

15 février 2021

Photos Sébastien Seymarc © SOKUBE

Interview de Sébastien Seymarc – CEO de SOKUBE

Monde Economique La transition vers ces nouvelles technologies avançait jusqu’alors de manière très prudente. La crise sanitaire que nous traversons a mis une multitude de sociétés au pied du mur. Etait-il temps ?

Sébastien Seymarc : Il est indéniable que la crise actuelle a forcé bon nombre de société à se transformer et à se réinventer. Les entreprises ont la nécessité de s’adapter en permanence à un monde et des clients en perpétuelle mutation, monde qui a encore accéléré durant la crise actuelle. Il était effectivement temps car de nouveaux acteurs arrivaient avec de nouvelles manières de travailler et de nouveaux outils. Ils étaient en train de bouleverser le paysage et concurrençaient de plus en plus les sociétés le plus conservatrices et celles qui n’avaient pas commencé leur transformation.

Monde Economique Alors que toutes les organisations, qu’elles soient petites ou grandes, privées ou publiques, doivent investir des sommes considérables en IT pour soutenir leurs projets, la majorité d’entre elles demeurent mal outillées. Comment expliquez-vous cela ?

Sébastien Seymarc : C’est justement parce que les budgets IT sont conséquents que les problèmes sont si importants. Les entreprises ont massivement investi dans l’IT au tournant des années 2000. Elles ont dorénavant un patrimoine fonctionnel important et de lourdes organisations en place. Depuis, elles font évoluer leurs organisations et leurs systèmes d’informations en élimant un à un tout ce qui n’est pas absolument nécessaire. Malheureusement pour elles, le monde a changé, les organisations ont changé, l’attente de nos utilisateurs a profondément évolué et de nouvelles technologies sont apparues rendant obsolètes les technologies précédentes. Les entreprises n’ont pas su se remettre en question, prévoir ce nouveau paradigme : évolution versus transformation.

Yann Albou CTO SOKUBE

Monde Economique Fondée par Sébastien Seymarc et Yann Albou, deux ingénieurs en informatiques passionnés des nouvelles technologies, SOKUBE s’est spécialisée dans la transformation des entreprises. Or, c’est un marché très concurrentiel. Qu’est-ce qui fait votre valeur-ajoutée ?

Sébastien Seymarc : Le marché de l’informatique est très concurrentiel mais nous n’avons que très peu de concurrents. En effet nous avons été dans les premiers à comprendre qu’une transformation des IT et non une simple et seule évolution était nécessaire. Alors que nos concurrents sont capables d’accompagner leur client sur une partie de la transformation nous sommes l’une des seuls à pouvoir accompagner nos clients sur l’intégralité de la transformation non seulement sur le plan de l’organisation, de la culture d’entreprise mais aussi sur le plan technique où nous sommes reconnus comme experts.

Monde Economique En parlant justement d’outillage, SOKUBE a fait le choix de privilégier les produits et solutions Open Source. Or malgré l’acceptation grandissante des logiciels open source, les entreprises gardent des inquiétudes à propos de leur fiabilité et de leur sécurité. Comprenez-vous ces craintes ?

Sébastien Seymarc : Il peut sembler moins risqué d’avoir un contrat avec une société commerciale. Néanmoins les rachats, les choix stratégiques étranges et des politiques de prix aberrante font de ce confort un mirage. Enfant de l’open source, je suis certain que l’union fait la force. Aujourd’hui la communauté open source est la plus grande force de développement du monde ce qui permet d’avoir des solutions parfaitement adaptées au besoin en constante évolution, la transparence permet une qualité de code et une sécurité maximale. L’innovation IT durant la dernière décennie est principalement venue du monde open source. Le souci est dorénavant le nombre important et la constante évolution des solutions. Il est difficile de s’y retrouver. C’est un des rôles de SoKube que de faire partie de la communauté, de comprendre sa diversité et de pouvoir apporter à nos clients l’information juste et adaptée.

Monde Economique Si la crise sanitaire a frappé différemment chaque secteur d’activité, elle a tout de même plongé l’ensemble des entreprises sans exception dans une vague d’incertitude économique. Comment les entreprises peuvent-elles profiter des enseignements de la crise du COVID-19 ?

Sébastien Seymarc : Nous sommes entrés effectivement dans une zone de forte incertitude. Je pense que la réponse est l’anti-fragilité de nos organisations. S’adapter en permanence aux nouveaux contextes, ne jamais rien tenir pour acquis, se remettre en question, avoir une vision à moyen terme mais ne plus avoir des plans tout tracés sur les 3 à 5 prochaines années. Nos organisations doivent être agiles et à l’écoute permanente de nos clients.

Monde Economique Quelles perspectives pour SOKUBE ?

Sébastien Seymarc : Nos perspectives sont excellentes. En 2020 nous avons multiplié par 5 notre chiffre d’affaire, par 4 nos effectifs et avons étendu notre activité hors de Suisse à Paris. Nous comptons poursuivre sur notre lancée et sommes certains que notre positionnement unique et les excellents retours clients nous le permettront. Avant tout notre objectif est de faire grandir nos collaborateurs, d’accompagner nos clients dans cette transformation en les aidant à répondre toujours mieux et toujours plus vite aux besoins de leurs propres clients et enfin, faire grandir la communauté open source en n’hésitant pas à donner notre savoir.

Retrouvez l’ensemble de nos Interviews ici

 

Recommandé pour vous