Interview de Yves Karcher: « En business analyse, l’innovation n’est source de valeur que si elle est cadrée »

31 mai 2021

Photos © Yves Karcher

Par Valérie Macquet

La business analyse, en tant qu’outil d’analyse des besoins d’une organisation, existe depuis que l’entreprise existe, même si son appellation et ses domaines de compétences n’ont été définis que de manière relativement récente. Ce qui a, par contre, considérablement changé ces dernières années, c’est le rythme auquel évoluent les technologies et plus précisément, les systèmes d’information des entreprises. Ainsi, pour continuer à être performants et pertinents dans leurs analyses, les BA’s n’ont d’autres choix que d’être eux même, sans cesse, à la pointe de l’innovation. L’innovation, en business analyse n’a donc rien d’optionnel, elle est inconditionnelle. Mais attention, cependant, à ne pas innover pour le simple plaisir d’innover ! Yves Karcher : spécialiste de l’innovation en entreprise depuis plus de 30 ans, nous explique comment il intervient pour structurer le potentiel créatif des BA…

Monde Economique :  Yves Karcher…Qui êtes-vous et comment vous définissez-vous ?

Yves Karcher : Diplômé en ingénierie électrique et titulaire d’un EMBA, j’ai eu le privilège de vivre 25 ans chez Logitech, où j’ai notamment occupé la fonction de vice-président en ingénierie. Mais, ce que suis avant tout, désormais, c’est un receleur d’histoires ! Je m’applique à utiliser tout ce que j’ai appris au fil de mon parcours (pas seulement les succès ; les «  plantés » aussi… et j’en ai connu !),  pour aider les sociétés à anticiper les changements, s’organiser en conséquence, et définir les plan d’actions idoines. Pour ce faire, j’ai créé en 2015 InnoExec, une société qui conjugue innovation et exécution.

Monde Economique : Qu’est- ce que l’innovation selon vous ?

Yves Karcher

Yves Karcher : L’innovation en entreprise, est partout ! Mais parfois, elle manque de structuration, d’autres fois, les choses sont simplement « senties » mais jamais exprimées, ou bien encore l’esprit d’innovation est inhibé… Mon rôle consiste d’abord à titiller l’esprit créatif, à l’aider à s’exprimer, puis à accompagner le déploiement, en veillant à rester en phase avec la stratégie de l’entreprise. En résumé, une innovation ne fait sens, que si elle rassemble DESIRABILITE (pourquoi les clients la veulent) FAISABILITE (comment la réaliser) et VIABILITE ( aurons-nous un profit ou un impact).

Mon rôle consiste aussi à aider l’entreprise à choisir parmi différentes opportunités d’innovation, en posant des questions sur leurs potentiels et leurs défis respectifs et à s’organiser pour faire éclore la meilleure option sélectionnée.

Monde Economique : De quelle manière l’innovation est-elle source de plus-value en business analyse ?

Yves Karcher : Pour répondre à cette question, il est d’abord primordial de bien définir quel est le rôle du business analyste. Nous avons trop souvent tendance à considérer qu’il/elle se limite à rédiger des cahiers des charges, à documenter des exigences techniques… Ce qui n’est pas faux, mais très réducteur ! En réalité, l’innovation fait intrinsèquement partie du métier de BA, car :

  • Il amène la connaissance profonde de l’utilisateur /du client /des parties prenantes : que veulent-ils au fond d’eux-mêmes.
  • S’il est capable de détecter des « insights » forts, au-delà des faits, l’innovation n’en sera que plus pertinente.
  • Il est capable d’ancrer cette proposition de valeur innovante dans un modèle économique qui a du sens et qui apporte un réel impact global… Notamment, comment réaliser cette innovation : en interne, avec des partenaires externes ? Comment diffuser cette innovation pour obtenir l’adhésion ? Le modèle économique peut lui-même comporter une innovation majeure !
  • Enfin, pour exécuter cette innovation avec succès, il doit construire un design organisationnel qui aligne à la nouvelle stratégie innovante la structure organisationnelle, les ressources et talents requis, mais aussi les processus adéquats ainsi que les incitatifs qui mesurent les progrès par rapport à la stratégie énoncée.

Par ailleurs le BA doit-être en mesure de positionner les opportunités d’innovation qui s’offrent en termes de potentiel et de challenge, et de recommander celles qui seront poursuivies… Et je tiens à préciser que je prodigue ces conseils en toute humilité, ayant moi-même connu de cuisants échecs sur des lancements de produits ou d’initiatives ratés, notamment chez Logitech ! Ce sont en effet les échecs qui forgent l’expérience.

Retrouvez Yves Karcher en ligne du 02 au 25 juin 2021.

Il interviendra lors du prochain Congrès de l’International Institute of Business Analyse ( https://congresba.org/programme-2021/ ), dont le thème est précisément… L’innovation dans la business analyse !

Retrouvez l’ensemble de nos Interviews ici

 

Recommandé pour vous