iOnctura partagera des données cliniques et précliniques sur IOA-244 et IOA-289 à l’ESMO-IO en décembre

23 novembre 2021

Photo © iOnctura

iOnctura SA, une société d’oncologie au stade clinique ciblant la résistance centrale et les mécanismes de rechute à l’interface tumeur-stroma-immune, annonce qu’elle présentera des données cliniques et précliniques sur deux actifs du pipeline, IOA-244 et IOA-289, à l’European Society of Medical, le congrès d’immuno-oncologie (ESMO-IO) qui aura lieu en physique et online du 8 au 11 décembre 2021 à Genève, en Suisse.

IOA-244 est un nouvel inhibiteur de la phosphoinositide 3-kinase delta (PI3Kδ) avec un profil préclinique et clinique sans précédent, actuellement à l’étude dans la partie B de l’essai DIONE-01. DIONE-01 est une première étude à dose humaine en deux parties évaluant l’IOA-244 dans les tumeurs solides et les hémopathies malignes. Les données de la première partie de l’étude seront présentées à l’ESMO-IO via un poster intitulé « First-in-human (FIH), pharmacokinetic (PK) and pharmacodynamic (PD) study of IOA-244, a phosphoinositide 3-kinase delta (PI3Kδ), chez les patients atteints de mésothéliome métastatique avancé, de mélanome uvéal et cutané ».

IOA-289 sera le premier inhibiteur de l’autotaxine à faire l’objet d’une étude clinique en oncologie. Il est actuellement évalué chez des volontaires sains dans le cadre d’une étude préparatoire à une étude clinique de phase I ultérieure dans le cancer du pancréas. La présentation par affiche à l’ESMO-IO s’intitule « Translating a novel autotaxin inhibit from preclinic proof of concept in pancreatic cancer to a biomarker response in human subject ».

Les deux présentations par e-poster seront disponibles sur la plateforme de réunion virtuelle ESMO-IO à partir du mercredi 8 décembre.

iOnctura SA est une société d’oncologie au stade clinique ciblant la résistance centrale et les mécanismes de rechute à l’interface tumeur-stroma-immune. Les meilleurs programmes de développement de médicaments d’iOnctura combinent une activité antitumorale à médiation immunitaire et directe pour fournir des molécules avec une efficacité clinique et une sécurité supérieures en oncologie. Son programme principal, IOA-244, est le seul inhibiteur de petites molécules semi-allostérique spécifique de PI3Kδ, administré par voie orale, qui est développé dans les tumeurs malignes solides et hématologiques pour traiter la suppression immunitaire induite par les tumeurs et les stromas. IOA-244 est actuellement dans une étude de phase 1 qui soutiendra la transition vers des études d’enregistrement ultérieures. Le deuxième programme d’iOnctura, IOA-289, est une petite molécule orale qui inhibe la diaphonie entre la tumeur et son stroma et fait actuellement l’objet d’une étude de phase 1. iOnctura est soutenu par des investisseurs de premier plan, notamment M Ventures, Inkef Capital, VI Partners, Schroders Capital et 3B Future Health Fund. Pour plus d’informations, veuillez visiter www.ionctura.com

IOA-244 est un inhibiteur de petites molécules spécifique de PI3Kδ, administré par voie orale, qui surmonte la suppression immunitaire induite par les tumeurs et les stromas. Sa chimie unique, son mode de liaison semi-allostérique et son mécanisme d’action contribuent à son profil clinique sans précédent. IOA-244 est actuellement dans la phase d’extension de cohorte de l’essai DIONE-01, une première étude à dose humaine en deux parties évaluant IOA-244 dans les tumeurs solides et les hémopathies malignes et en tant que partenaire combiné pour les thérapies conventionnelles et immunitaires.

IOA-289, initialement sous licence du Cancer Research UK, est le deuxième composé clinique d’iOnctura, un inhibiteur oral de l’autotaxine à petites molécules de nouvelle génération qui est actuellement à l’étude au stade du volontaire sain de l’essai AION 01, une étude clinique de phase 1 dans le cancer du pancréas. iOnctura a entrepris une validation approfondie du mécanisme d’inhibition de l’autotaxine dans plusieurs modèles de tumeurs solides précliniques.

Le mélanome uvéal (UM) est une tumeur maligne rare survenant dans le tractus uvéal de l’œil. Il y a environ 7 000 nouveaux cas de mélanome de l’uvée diagnostiqués chaque année (environ 2 000 aux États-Unis). Plus de 50 % des patients évolueront vers une maladie métastatique. La survie globale médiane est d’environ 1 an pour le mélanome de l’uvée métastatique et il n’y a pas de thérapies approuvées.

Retrouvez l’ensemble de nos Communiqués ici

 

Recommandé pour vous