La crise sanitaire : est-ce l’opportunité pour une réorientation professionnelle ?

14 avril 2021

La crise sanitaire offre du temps. Toutes les privations apportent du temps que vous n’aviez pas avant. Ces instants permettent de se remettre en question, de s’en poser, notamment d’un point de vue professionnel. En effet, vouloir changer d’orientation professionnelle n’est pas une mince affaire. Il est essentiel dans un premier temps de trouver la nouvelle voie à fouler. Ensuite, après avoir pesé le pour et le contre, vient le temps de la formation et de la préparation. Enfin, à l’heure du bilan, vous pouvez toujours être dans le doute d’avoir pris la bonne décision. Avec le contexte de la crise sanitaire, les étapes de ce processus sont parfois biaisées. Des opportunités émergent, d’où l’importance d’en profiter pour ne rien regretter.

Changer d’orientation professionnelle dans un contexte de crise sanitaire

C’est bien évidemment la première question qui vient à l’esprit. Pourquoi vouloir passer à autre chose alors que le contexte ne semble pas propice ? En effet, la crise possède son lot de problèmes qui s’accumulent souvent. Les entreprises ont des difficultés à résister, les nouvelles offres semblent plus limitées. Pourtant de nombreuses circonstances amplifient le besoin d’ailleurs.

La plus importante est une remise en question. Cette dernière peut être soit uniquement au travail, mais également dans son mode de vie. Le célèbre « métro, boulot, dodo » a pris du plomb dans l’aile et les envies des travailleurs évoluent. Maintenant, le seul cadre de travail ne suffit pas, il est essentiel d’avoir un cadre de vie privée qui offre de l’évasion. Ainsi, la possibilité de télétravail peut compter dans le choix de la future orientation professionnelle. En effet, pouvoir travailler de chez soi ou plutôt depuis les quatre coins de la planète offre une liberté qui n’existait pas quelques années auparavant.

De plus, dans le travail, la remise en question du but de son activité compte de plus en plus. De nombreux salariés désirent effectuer des tâches qui ont du sens et ce n’est pas toujours le cas. À part le profit pour l’entreprise, vous n’avez aucun retour.

Avantages d’une nouvelle orientation professionnelle en temps de crise sanitaire

Beaucoup soutiendront que la crise sanitaire n’est pas propice aux changements d’orientation professionnelle. C’est sûrement vrai, car les occasions sont moins importantes. Pourtant il persiste des avantages à ce changement de vie, professionnelle.

Le premier, le plus important, réside dans le fait que de très nombreuses opportunités jaillissent avec les crises. En effet, pour sortir de la crise de multiples besoins émergent. Si votre prochain domaine bénéficie du souffle de la relance, vous allez réussir votre nouvelle orientation avec un bon coup de pouce inespéré.

Un autre avantage qui parfois ne l’est pas est qu’il peut arriver que vous n’ayez pas le choix. La crise positionne beaucoup de monde dans la difficulté et la réorientation professionnelle peut être une nécessité. Vous avez beaucoup pensé à le faire, mais vous n’avez jamais sauté le pas. Parfois, la crise sanitaire force le destin.

Certaines précautions à prendre

Avant de vous lancer, quelques précautions sont nécessaires. Prenez le temps d’étudier ce que vous souhaitez faire et ne vous lancer pas dans une cause perdue d’avance. Avec la crise, les établissements financiers sont beaucoup plus frileux pour prêter. Vous avez le temps de bien ficeler votre projet et donc de pouvoir réussir dans cette étape de financement, nécessaire pour une réorientation professionnelle. De plus, de nombreuses aides voient le jour en temps de crise et vous allez pouvoir en bénéficier.

Malheureusement, pendant la crise, certaines écoles éprouvent des difficultés à partager leurs contenus et leurs cours. Donc prenez soin de vous orienter en cas de formation vers des écoles qui maitrisent le numérique et sont capables de vous offrir tout le savoir nécessaire en distanciel. Cela ne veut pas dire que le présentiel n’est pas important, mais c’est pour limiter les risques de pauses forcées dans votre nouveau cursus.

Si vous en avez la possibilité, testez votre future activité en mi-temps par exemple pour être certains que cela vous plaise et surtout que ça fonctionne. De plus, vous gardez une soupape de sécurité avec votre emploi actuel qui est tout de même plus rémunérateur à votre lancement.

La crise ouvre les yeux à certains qui décident de se réorienter. Vous faites partie de ceux-là et vous avez décidé de passer le cap. Même si de nombreuses appréhensions existent et quelques précautions sont de mises, la crise sanitaire peut être un très bon tremplin pour une réorientation professionnelle.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Emploi & Carrière ici

 

Recommandé pour vous