La force motrice du secteur industriel et la transition énergétique devraient stimuler la demande en faveur du métal précieux

10 mai 2021

Par Nitesh Shah, Directeur de la recherche de WisdomTree © WisdomTree

Depuis le début de l’année 2021, l’appréciation du dollar américain et la flambée des rendements obligataires représentent d’importants obstacles pour l’or et l’argent. Or nous estimons que le dollar américain va inverser sa tendance en se dépréciant tandis que les rendements obligataires ne devraient pas continuer d’augmenter au même rythme que celui observé ces trois derniers mois. Dans ce contexte, les cours de l’or devraient progresser et l’argent évoluera dans son sillage au point de le surperformer. Par ailleurs, l’embellie persistante du cycle industriel et les signes d’une offre probablement toujours contenue en 2021 sont de bon augure pour l’argent.

Son utilisation croissante dans les secteurs de l’électronique et de l’énergie photovoltaïque devrait stimuler la demande en faveur du métal à mesure de l’accélération de la transition énergétique et de l’électrification de nos systèmes énergétiques.

Prévisions concernant l’argent

À notre avis, l’argent va surperformer l’or grâce à une performance de 19 % sur l’année qui vient[1] contre 8 % pour l’or. D’ici le 2ème trimestre 2022, les cours de l’argent devraient se négocier à environ 29,15 dollars l’once. Un rebond de l’activité industrielle sera de bon augure pour la demande en faveur du métal. Dans un même temps, une contraction des dépenses d’investissement du secteur minier et une baisse du stock d’argent coté en bourse laissent supposer une contraction de l’offre.

[Graphique 1 : prévisions concernant l’argent / Réel – Prévisionnel] Source : WisdomTree (prévisions), Bloomberg (données historiques), données disponibles à la clôture le 31 mars 2021.

Les prévisions ne sont pas un indicateur de la performance future et tout placement est soumis à des risques et des incertitudes.

La transition énergétique et l’électrification devraient stimuler la demande en faveur de l’argent

L’un des thèmes dominants mis en avant par WisdomTree pour l’année 2021 et par la suite est l’intensification de la transition énergétique. Nous laissons peu à peu de côté l’utilisation des hydrocarbures au profit de sources d’énergie renouvelables et les véhicules à moteur à combustion au profit des véhicules électriques.

Dans le domaine des sources d’énergie renouvelables, l’argent est une composante clé de l’énergie photovoltaïque (panneaux solaires). Près de 10 % (96 millions d’onces) de la totalité de l’argent utilisé en 2020 a concerné l’énergie photovoltaïque et son utilisation dans ce secteur a doublé depuis 2014[2]. Il y a plus d’argent utilisé par l’énergie photovoltaïque que par les segments cumulés de l’orfèvrerie et de la photographique. Compte tenu des engagements pris en faveur d’émissions nettes égales à 0 d’ici 2050 par l’Union européenne, les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud et des engagements similaires pris par la Chine d’ici 2060, l’utilisation de l’énergie photovoltaïque devrait s’accroître. Malgré la tendance à la modération, à savoir l’utilisation d’une moindre quantité d’argent par application solaire, le volume d’installations solaires devrait se développer fortement au cours des prochaines décennies compte tenu des ambitions relatives aux énergies renouvelables.

[Graphique 2 : sources de la demande d’argent, en 2020, en millions d’onces – Investissement physique net – Autres industries – Énergie photovoltaïque – Demande automobile – Photographie – Joaillerie – Orfèvrerie]

Source : WisdomTree, Metals Focus, Silver Institute. Exclut les variations du stock d’argent coté en bourse et les afflux des ETC (Exchange Traded Commodity). La performance historique n’est pas indicative de la performance future et tout placement peut perdre de la valeur.

L’utilisation de l’argent dans la production d’énergie renouvelable ne se cantonne pas à l’énergie photovoltaïque. Les détecteurs notamment fabriqués à base d’argent sont utilisés dans les turbines, les systèmes de gestion des réseaux et les interrupteurs intelligents. Les accumulateurs à oxyde d’argent peuvent également être utilisés par les systèmes de stockage d’énergie.

L’utilisation de l’argent dans les véhicules s’est généralement étendue conjointement à l’usage croissant de composants électriques tels que les semi-conducteurs, les détecteurs, les harnais, les contrôles, les fusibles, les interrupteurs et les écrans d’affichage. Les véhicules électriques accélèrent cette tendance. En effet, ces derniers ont besoin de davantage de détecteurs pour contrôler l’utilisation des batteries et le fonctionnement des autres composants électriques. En outre, l’argent joue un rôle dans les installations de chargement des batteries. À mesure que les véhicules deviennent plus autonomes, l’électrification et la demande d’argent dans les automobiles devraient poursuivre sa croissance.

D’après le Silver Institute[3], l’utilisation de l’argent dans le secteur automobile totalisait de l’ordre de 61 millions d’onces en 2020, soit un montant similaire au volume d’argent utilisé par l’énergie photovoltaïque en 2015. Le Silver Institute prévoit que l’utilisation d’argent dans le secteur automobile atteindra 88 millions d’onces d’ici 2025, soit 8 millions d’onces de moins seulement que les volumes d’argent utilisés actuellement par le secteur de l’énergie photovoltaïque.

Conclusions

Nous pensons que le cours de l’argent évoluera dans le sillage de l’or au point de le surperformer. Par ailleurs, l’embellie persistante du cycle industriel dopera la demande en faveur de ce métal. Et la transition énergétique lui bénéficiera à la fois dans la production d’électricité et dans l’industrie automobile.


[1] Du 31 mars 2021 à mars 2022

[2] World Silver Survey 2020, Silver Institute, Metals Focus

[3] Silver’s Growing Role in the Automotive Industry, janvier 2021

 

Recommandé pour vous