La gestion thématique et le nouveau visage de l’investissement dans la technologie

14 mars 2021

Photo © Wisdom Tree

Par Chris Gannatti, Directeur de la recherche européenne (« Head of Research, Europe ») pour WisdomTree

Depuis la Grande crise financière de 2008-2009, les entreprises du secteur des technologies de l’information ont tiré à la hausse les marchés d’actions mondiaux à tel point qu’ils ont atteint des niveaux historiques. Les investisseurs envisagent à l’avenir de faire évoluer leurs expositions, conscients du degré de concentration de certains indices sur certaines des plus grandes entreprises au monde en termes de capitalisation boursière. Le principal avantage des expositions très concentrées sur les actions « thématiques » est d’offrir aux investisseurs un accès aux nouvelles entreprises du secteur de la technologie en opposition à une simple allocation supérieure aux sociétés telles que Facebook, Amazon, Alphabet, Apple, Microsoft et autres géants du secteur.

Nous tenons à souligner que les approches thématiques des marchés d’actions ne sont pas nouvelles et que les stratégies à gestion active existent en Europe depuis le début des années 2000. Au départ, le concept voulait que les gestionnaires actifs allouent les capitaux dans différents thèmes qu’ils considéraient attractifs ou qu’ils maintiennent simultanément une exposition à de multiples thèmes. La prolifération du nombre de fonds indiciels cotés ou ETF qui a débuté vers 2015 a tellement transformé le marché que nous avons l’impression aujourd’hui que les options thématiques disponibles sont presque sans limite.

En regroupant l’univers large des stratégies thématiques par catégories, nous avons une vision plus claire des composantes des portefeuilles dans un cadre davantage exploitable. Nous avons identifié quatre grands groupes : « Changements démographiques et sociaux », « Évolutions technologiques », « Évolutions géopolitiques » et « Pressions environnementales ». Le niveau d’importance de ces groupes tient au degré de risque sur une période future. Il serait difficile que l’ensemble des 4 groupes enregistrent une performance similaire sur une période donnée et il est plus probable que les conditions de marché puissent favoriser les stratégies investies par exemple dans les « Évolutions technologiques ». À titre d’exemple, la catégorie « Changements démographiques et sociaux » peut clôturer plus favorablement une période future. Pour nous, un portefeuille composé uniquement de stratégies thématiques différentes « axées sur la technologie » n’est pas nécessairement aussi résistant face à l’évolution des conditions de marché qu’un portefeuille qui vise la diversification au sein des technologies et au moins certains de ces autres groupes. 

Même au sein de la grande catégorie des « Évolutions technologiques », les investisseurs peuvent choisir au sein de ses sous-segments des domaines tels que le « Cloud computing », l’« Intelligence artificielle », la « Cybersécurité », les « Nanotechnologies », etc. La création de ces catégories permettra aux investisseurs de mettre en perspective l’année 2020. Sur cette période, le Cloud computing représentait un groupe d’entreprises qui a apporté des solutions extrêmement utiles aux besoins du secteur privé et des consommateurs lors des confinements imposés lors de la pandémie de Covid-19. La performance très soutenue de cette catégorie en témoigne d’ailleurs. Nous avons passé le premier trimestre de l’année 2021 à reconnaître que la volatilité des stratégies de Cloud computing pouvait augmenter sur le court terme, mais que la principale prévision tient au fait que la grande majorité des logiciels d’entreprises pourrait être basés sur le cloud d’ici 2030 et que la taille de ce marché est d’environ USD 4 000 milliards .

Pour les investisseurs qui visent moins le long terme et qui feront preuve de davantage d’opportunisme en 2021, leur priorité pourrait s’orienter vers une variante de l’Intelligence artificielle avec une forte exposition aux semi-conducteurs dans la mesure où de nombreux secteurs en auront clairement besoin et que des pénuries ont même été constatées en 2021. La cybersécurité est devenue un sujet très intéressant dans un monde où règne le télétravail et même si la performance du cours des actions de ce secteur peut connaître des hauts et des bas, la demande en faveur de ces services peut augmenter progressivement.

Quel que soit le segment qui intéresse un investisseur au sein de l’univers thématique des stratégies en actions, il est essentiel d’examiner de manière minutieuse les méthodologies et les composantes. Ces stratégies peuvent prétendre appartenir au même « thème » ou leur libellé peut comporter les mêmes termes, mais un examen plus détaillé tendra à dévoiler des expositions et des entreprises sous-jacentes très différentes. WisdomTree est partisan de modèles de sélection pilotés par des experts où chaque composante sous-jacente est directement liée avec le thème principal. Dans certains cas, cette approche peut conduire à une liste plus courte et plus concentrée d’entreprises et en fonction du thème, à une liste plus longue d’entreprises aux expositions diverses à la « chaîne de valeur » du thème.

Au sein des stratégies thématiques, il n’existe pas de décision « correcte » ou « incorrecte » et personne ne sait à l’avance quels seront les niveaux de performance. Il est donc plus important de veiller à ce que la méthodologie et l’exposition de la stratégie soient en accord avec les convictions des investisseurs et de leur portefeuille. Les approches permettant une évolution des expositions au sein de la thématique pourraient même avoir un impact plus élevé.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Economie ici

 

Recommandé pour vous