La voiture électrique : une alternative pas très écologique

30 mai 2021

Dans l’imaginaire collectif, les voitures électriques ne polluent pas et sont donc l’alternative parfaite aux voitures plus traditionnelles. Les gouvernements nous poussent à acheter des voitures électriques ou hybrides avec des aides et tout laisse à croire que c’est la solution pour un monde meilleur et bien moins pollué. Cependant, tout n’est pas si rose… car les voitures électriques ne sont pas aussi eco-friendly qu’on veut nous le faire croire !

Les batteries des véhicules électriques sont très polluantes !

Contrairement aux voitures traditionnelles utilisant de l’essence ou du diesel pour fonctionner, les véhicules électriques ont besoin d’une batterie. Cette dernière est fabriquée à partir de minerais tels que du cuivre, du lithium, ou du manganèse. L’extraction de ces minerais nécessitent des moyens colossaux et surtout très polluants. Même si le prix de fabrication de ces batteries diminue année après année, les émissions de CO2 restent sensiblement les mêmes au grand détriment de notre belle planète. Cela demande également des milliers de litres d’eau pour effectuer des forages permettant d’extraire les matières premières.

De plus, une étude de l’Université de Toronto au Canada a révélé que la production d’une voiture électrique était jusqu’à 65 % plus polluante que celle d’une voiture classique. Certes, une fois la voiture fabriquée, son empreinte carbone va largement s’équilibrer, mais l’image d’une voiture 100 % écologique est largement erronée.

Joanneum Research (une structure spécialisée dans l’innovation et la recherche & développement) en est venu à la conclusion suivante : une voiture électrique doit rouler environ 219.000 km avant d’avoir un bilan carbone inférieur à une voiture diesel. Cependant, la grande majorité des voitures électriques ne peuvent pas atteindre les 200.000 KM en raison de l’usure de la batterie.

Recharger une voiture électrique consomme de l’énergie

Cela peut sembler évident, mais beaucoup de personnes ne pensent pas à l’impact énergétique lorsque l’on recharge un véhicule électrique. Que cela soit avec de l’énergie verte ou nucléaire, une recharge complète n’est pas anodine. L’autonomie est souvent un problème pour les voitures électriques et il n’est pas rare de devoir recharger plusieurs fois par semaine le véhicule si vous roulez beaucoup.

En plus d’abîmer la batterie, cela a des conséquences énergétiques dramatiques pour l’écologie. Il est important de noter qu’en cas de panne de batterie, il est obligatoire de la remplacer (contrairement à une pièce mécanique qui peut être réparée). Enfin, les batteries Lithium ne peuvent pas être facilement recyclées et sont donc un vrai problème pour la nature. Des constructeurs comme BMW ou Volkswagen travaillent actuellement sur le recyclage des batteries, mais cela prendra encore beaucoup de temps.

Alors, les voitures électriques sont-elles vraiment meilleures pour l’environnement ?

Le but de cet article n’est évidemment pas d’être à charge contre les voitures électriques. Elles possèdent de nombreux avantages (n’émettent pas de CO2 en roulant, sont plus silencieuses, peuvent être achetées moins cher grâce aux aides de l’état…), mais il semblait important pour nous de nuancer tout ça si jamais vous désirez en acheter une. Nous espérons que cet article vous a permis d’en savoir plus sur un sujet qui n’a jamais été aussi d’actualité.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Décryptage ici

 

Recommandé pour vous