Le benchmark concurrentiel : comment utiliser cet outil puissant ?

27 septembre 2021

On parle de benchmark concurrentiel pour définir les actions de l’entreprise qui consistent à observer et à faire une analyse comparative de la concurrence afin de dégager des enseignements propres à améliorer ses propres performances. Outil puissant, on vous dit ici comment l’utiliser et en tirer profit pour la réussite de votre stratégie de marque :

Passer par l’autoévaluation

On ne peut tirer profit de l’expérience des autres si l’on ne passe pas d’abord par l’évaluation de ses propres performances et ce, que l’on se penche sur la sphère de l’achat, de la production, de la vente, de la logistique et de toute autre fonction à analyser au sein d’une structure. Ainsi, votre benchmark bénéficiera d’un cadrage qui vous permettra de recueillir les bonnes informations et de bien orienter votre collecte d’informations par la suite.

Le choix des entreprises de comparaison

Une fois les sphères de comparaison définies grâce à l’autoévaluation, il faudra passer par la sélection des entreprises concurrentes qui feront l’objet de la comparaison. On privilégiera les entreprises qui font preuve d’excellence sur les points qui vont être comparés. Ainsi, il vous sera possible de vous situer par rapport aux plus compétitifs de votre marché.

Opter pour un nombre de 3 à 5 entreprises suffit pour rester sélectif dans les informations issues de votre benchmark. Par contre, cette sélection peut porter aussi bien sur des concurrents directs que des entreprises évoluant dans un secteur d’activité différent.

Faire attention à la fiabilité des données

Une fois à l’étape de la collecte d’informations, il est essentiel de se préoccuper de la fiabilité des données reçues et ce, en optant pour des sources officielles ou encore en établissant des partenariats avec les concurrents de telle sorte à mettre en place de franches échanges d’informations. La collaboration favorise la fiabilité des informations reçues et est d’autant plus encouragée qu’elle contribue à éviter la confusion entre benchmark concurrentiel et espionnage industriel.

Vulgariser son benchmark

Les données une fois reçues pourront faire l’objet d’analyse et feront ressortir les écarts avec ce qui se fait au sein de votre structure. Il devient alors possible de dégager les solutions et les innovations qui s’imposent. Pour autant, disposer des réponses aux problèmes de l’entreprise ne suffit pas, encore faut-il les vulgariser auprès de chaque collaborateur afin qu’il y ait une meilleure acceptation des changements qui s’imposent.

Il convient aussi de bien présenter le rapport issu du benchmark concurrentiel afin de faciliter sa compréhension auprès des collaborateurs notamment sur les points stratégiques tels que les résultats clés du benchmark, les recommandations issues de l’étude, les différents points nécessitant une amélioration…

A terme, le benchmark concurrentiel devient un outil incontournable pour gagner en compétitivité au vu de l’évolution de son marché.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Sales & Marketing ici

 

Recommandé pour vous