Le chef de service est mort, vive le nouveau manager !

15 janvier 2020

Par Thierry Piguet

Le monde de l’entreprise change. Les nouveaux enjeux de l’ère digitale façonnent le monde de demain. La montée en puissance de la robotique et de l’intelligence artificielle va transformer en profondeur le marché du travail et l’évolution des cadres au sein des entreprises. Face à ce phénomène irréversible, le manager est contraint de se réinventer pour ne pas disparaître 

Les DRH affirment déjà aujourd’hui que les décisions d’engagement seront prises sur la base des compétences sociales, et non plus sur la base du diplôme ou de l’expérience. Il en va de même pour toute postulation à une fonction hiérarchique. Cette évolution pourrait même remettre en cause un poste actuel de manager si ce dernier ne parvenait pas à se réinventer. En effet, selon les recruteurs, à un certain niveau de responsabilité, les compétences métiers ou techniques ne suffiront plus pour aborder cette nouvelle ère et travailler avec la génération millenium qui est aux portes des entreprises. Le chef despotique d’hier est mort, vive le leader de demain !

Le leader de demain devra mettre à profit ce qu’on appelle les compétences clés (compétences sociales, savoir-être, soft skills) afin de pouvoir gérer une équipe à l’heure du renouveau numérique. Cette évolution de notre société a un impact majeur sur le rôle et la posture du manager et sur les compétences qu’il doit développer pour faire face à ces nouveaux enjeux.

Acteur du système social, le nouveau manager devra d’abord se positionner comme leader en incarnant l’esprit qu’il souhaite insuffler à son équipe, en étant capable de comprendre le monde qui l’entoure, de s’adapter à son environnement, de privilégier la communication relationnelle et surtout de se connecter aux autres, en tant que ressource potentielle dans la création de réseaux. De plus, le manager-leader devra devenir l’un des facteurs de bien-être de ses collaborateurs. Il devra ainsi être non seulement bienveillant, allant même jusqu’à s’effacer pour laisser place à l’inventivité de son équipe, mais aussi développer une faculté d’écoute, de partage, d’empathie et d’adaptabilité extraordinaire.

Les décisions d’engagement seront prises sur la base des compétences sociales, et non plus sur la base du diplôme

L’intelligence émotionnelle, le jugement des situations, la prise rapide de décisions et la flexibilité sont les qualités intrinsèques du manager de demain. Attachant plus d’importance au « collectif » qu’à ses propres intérêts, le nouveau manager met son équipe au centre de sa vision globale afin d’atteindre les objectifs fixés par l’entreprise et de créer de la valeur au sein de son service.

*A propos de l’auteur :

Thierry Piguet

Comédien et metteur en scène, formateur en Art oratoire, il a créé Face à Vous, un cabinet de formation et d’accompagnement à la communication relationnelle et comportementale. Il met ses compétences dans la prise de parole en public au service de ses clients, en alliant le théâtre, la PNL et la communication orale.

 

Recommandé pour vous