Le conseil en officine est plus prisé que jamais malgré la concurrence des commerces en ligne

19 mai 2019

L‘intérêt de la population pour les conseils et les prestations proposés par les pharmacies ne cesse d’augmenter. C’est le bilan que dresse l’édition 2019 du Moniteur des pharmacies, réalisé par l’institut de recherche GFS Bern. Le sondage représentatif montre en outre que la confiance que les clients accordent aux pharmacies demeure élevée; bon nombre d’entre eux retirent leurs médicaments en officine, et de préférence toujours au même endroit. Cependant, la menace du commerce en ligne se profile: de plus en plus de personnes abandonnent le retrait de médicaments en pharmacie au profit des commandes sur internet. 

La population fait appel aux pharmacies en tant que premier interlocuteur pour obtenir une solution facilement et en toute compétence. Les nouvelles prestations officinales notamment, comme les vaccinations et le contrôle du statut vaccinal (+14%), les tests de dépistage du cancer colorectal (+9%) et la prestation netCare (+7%), qui permet d’obtenir une aide médicale immédiate en pharmacie en cas de troubles de la santé ou de blessures légères, suscitent un intérêt croissant.

Prix et Dr Google: tendances mitigées

Aux yeux de la majorité des personnes interrogées, les pharmacies représentent une solution économique: 69% d’entre elles se disent satisfaites du rapport qualité/prix. Cependant, plus de la moitié des sondés estiment que le prix du forfait de conseil pour les médicaments soumis à ordonnance est trop élevé. Les avis sur le commerce de médicaments en ligne sont eux aussi en demi-teinte: près de 30% des moins de 40 ans jugent cette forme d’achat plus pratique qu’une visite à la pharmacie. Néanmoins, seuls 22%, des sondés accordent leur confiance à internet dès lors qu’il s’agit d’obtenir un conseil professionnel. Si l’on en croit le bilan de GFS Bern, le commerce en ligne ne saurait remplacer les conseils dispensés par le personnel des pharmacies.

La population s’associe aux pharmacies

L’édition 2019 du sondage aboutit à la conclusion suivante: la population apprécie les conseils et la prise en charge compétents et facilement accessibles que proposent les pharmacies. Un constat en totale contradiction avec les projets du Conseil fédéral. En effet, ce dernier entend appliquer des mesures non coordonnées et inconsidérées, qui compromettent l’existence de nombreuses pharmacies et mettent en danger les soins médicaux de premier recours. De nombreuses voix s’élèvent contre ces coupes; jusqu’à la fin du mois de mai, les équipes officinales récoltent des signatures pour la pétition «Bien soigné, demain aussi». Cette action vise à rappeler au Conseil fédéral ses obligations constitutionnelles d’assurer des soins médicaux de premier recours accessibles à tous, sûrs et de qualité élevée. L’écho rencontré auprès de la population est considérable; quelque 150’000 personnes ont déjà signé la pétition.

À propos de pharmaSuisse
La Société Suisse des Pharmaciens pharmaSuisse est l’organisation faîtière des pharmaciens. Elle compte actuellement 6’500 membres et 1’500 pharmacies affiliées. pharmaSuisse soutient ses membres dans leur mission de conseil et de prise en charge optimale de la population pour toute question relative à la santé. À cet effet, la société faîtière élabore des programmes de prévention efficaces et développe des prestations innovantes pour les soins médicaux de base. En contribuant ainsi à renforcer encore davantage la confiance que la population accorde aux pharmaciens. www.pharmasuisse.org/fr/

 

Recommandé pour vous