Le paiement par reconnaissance faciale va-t-il trop loin ?

20 mai 2021

Après le paiement sans contact, la technologie est de plus en plus à la pointe en matière de paiement digitalisé avec le développement du nouveau système par reconnaissance faciale. Le procédé est très simple, pour la réalisation de l’achat, un logiciel spécial reconnait le visage du client qui se présente devant la caméra, ce qui rend la transaction encore plus rapide que d’ordinaire. Quoi de plus pratique ?!

Nous n’avons pas toujours la carte bancaire à disposition, ni d’argent liquide, ni même de smartphone dans la poche. En revanche, la tête est toujours sur les épaules ! Ainsi on peut sortir faire ses achats l’esprit tranquille. Néanmoins, ne va-t-on pas trop loin dans la manière de consommer ?! Le service semble remporter l’adhésion des plus jeunes, tandis que chez les plus âgés, il y a davantage de méfiance.

Dans quel pays peut-on utiliser ce nouveau moyen de paiement ?

La Chine et la Russie sont les premiers à se lancer sur le marché. En effet, ce nouveau système est actuellement disponible dans certains supermarchés et boutiques de leurs capitales. Ces deux grandes puissances mondiales, assurent que les transactions sont sécurisées, cryptées et sûres. Aucun risque pour les tentatives d’usurpation d’identité grâce à une caméra 3D qui mesure la profondeur du visage.

La nouvelle technologie de reconnaissance faciale a été très utilisée pendant la pandémie pour contrôler le respect des règles du confinement par le biais de système de vidéo surveillance de la ville. Le logiciel est en phase de test dans les grandes villes de l’Europe également où il rencontre un franc succès, comme à Londres et Helsinki. Il n’y a nul doute que le marché européen sera bientôt doté de cette nouveauté en plein essor.

Comment cela fonctionne ?

Le logiciel ultra performant est capable de réaliser un taux de 96% de reconnaissance faciale. Un simple clic de validation permet d’éviter les longues attentes au niveau des caisses. Les clients qui n’arrivent pas à se faire reconnaitre peuvent finaliser la transaction en saisissant un code confidentiel. Certains aéroports exploitent déjà ce système au niveau des portiques de sécurité pour assurer la sécurité des voyageurs. Le procédé pourrait également se répandre pour fluidifier l’enregistrement des passagers. Les stations-services sont également en cours d’exploitation de cette technique de paiement. L’avantage est que la reconnaissance faciale est immuable, le vieillissement du visage ne peut entraver le système qui se focalise sur une multitude de caractères du visage de la personne.

 Pour ou contre le paiement facial ?

Il est vrai que le concept et attirant, cependant, de nombreuses critiques surgissent quant à son utilisation et exploitation. Cette nouvelle technologie est perçue par la critique comme trop intrusive, notamment sur l’aspect des données personnelles. Les plus réticents craignent les dérives de cette nouveauté sur le plan de la fuite des informations personnelles et du manque de consentement.

En effet, ce procédé gratuit pour les commerçants, permet un libre accès à certaines informations des clients pour recueillir de précieuses données ciblées. Cependant les fabricants, assurent que ce procédé révolutionnaire va réduire les défaillances des systèmes de paiement par carte bancaire et protéger des aléas liés au vol ou de perte de carte, tout en assurant un cout de transaction réduit pour le commerçant et le consommateur.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Décryptage ici

 

Recommandé pour vous