Le premier client de l’entreprise, c’est le collaborateur

14 septembre 2021

Par Prescillia Beltrando

Les entreprises traditionnelles ont pendant longtemps pensé, ou pensent encore à tort, que le salarié n’a qu’un simple rôle d’exécutant et que sa mission se limite à la réalisation de tâches quotidiennes automatiques et répétitives. Cette idée est amenée à évoluer dans le bon sens, grâce au développement des stratégies plus axées sur l’humain. En effet, les entreprises qui se veulent modernes, ont pour priorité d’assurer au salarié une pleine satisfaction dans son travail. Il est donc crucial de donner envie à ses collaborateurs de s’impliquer et de maintenir une motivation constante pour garantir une expérience client des plus satisfaisantes.

Les entreprises traditionnelles ont pendant longtemps pensé, ou pensent encore à tort, que le salarié n’a qu’un simple rôle d’exécutant et que sa mission se limite à la réalisation de tâches quotidiennes automatiques et répétitives. Cette idée est amenée à évoluer dans le bon sens, grâce au développement des stratégies plus axées sur l’humain. En effet, les entreprises qui se veulent modernes, ont pour priorité d’assurer au salarié une pleine satisfaction dans son travail. Il est donc crucial de donner envie à ses collaborateurs de s’impliquer et de maintenir une motivation constante pour garantir une expérience client des plus satisfaisantes.

Dès lors, comment savoir motiver les troupes ? De nombreuses études l’ont moult fois prouvé, le salarié épanoui dans son travail, dans l’entreprise de manière globale, va se surpasser et s’investir de façon pérenne et efficace pour la réussite de l’activité.

Donner envie de s’impliquer

Un service client ne peut fonctionner efficacement qu’avec la certitude que les collaborateurs qui interagissent avec la clientèle, savent véhiculer un message fort et positif autour de la marque. Toute la force de l’entreprise est dans l’esprit d’équipe et de persuasion. Convaincre le collaborateur à travers un discours engageant et humain permet de s’adresser également au client potentiel. Il ne faut pas oublier que le salarié est aussi un consommateur doté d’émotions, de sentiments et d’esprit critique. L’adhésion aux valeurs de groupe permettra de toucher le client plus facilement.

Considérer le collaborateur de la même manière qu’un client

Le fonctionnement de l’entreprise se déroule sous forme de chaîne de production. Ainsi, lorsque les relations internes, entre l’employeur et les salariés, sont saines et bienveillantes, elles le seront également envers le client. En effet, les collaborateurs se sentant valorisés et considérés dans leur mission, n’auront que très peu de mal à les transmettre de la même manière aux clients. En revanche, lorsqu’à un moment le degré de satisfaction se brise, cela se fera ressentir sur le consommateur. Dès lors, il ne faut pas perdre de vue que prendre soin de son équipe c’est prendre soin de ses clients. Connaître les besoins de ses salariés, c’est aussi leur donner les moyens de progresser et de satisfaire en retour les besoins de la clientèle et faire fructifier l’activité.

Quelle stratégie faut-il adopter en ce sens ?

Beaucoup d’entreprises ne prennent pas suffisamment en considération l’aspect satisfactoire de l’employé dans ses missions. Lorsque la personne ne trouve pas de sens à ce qu’elle fait ou lorsqu’elle n’est pas en accord avec les valeurs de l’entreprise, elle ne pourra pas convaincre les clients potentiels, ni rassurer et fidéliser une clientèle existante. C’est pourquoi, le développement du bien-être dans l’entreprise doit être aussi important que tout le reste. Les salariés tout comme les clients expriment leur avis sur l’entreprise via les réseaux sociaux. Un salarié qui tient un discours positif sur l’entreprise dans laquelle il travaille, va davantage attirer de clients, plutôt que celui qui réalise ses missions par dépit et sans entrain. Un salarié heureux signifie que l’entreprise est saine et respecte de façon équitable à la fois le salarié et le client.

En définitive

Le but d’une entreprise est de travailler efficacement autour d’un même objectif. Les priorités du passé ne sont plus celles d’aujourd’hui. Auparavant, les dirigeants se donnaient pour unique objectif la satisfaction du client, ce qui se réalisait au détriment du bien-être du salarié. Seule une politique autoritaire basée sur le résultat et la productivité ne pouvait être acceptée. Cette vision est en cours de changement, il ne s’agit plus de faire vivre l’entreprise uniquement par le biais de ses clients, les salariés constituent une ressource qu’il ne faut pas négliger et qu’il faut cultiver de manière positive au quotidien.

 

Recommandé pour vous