L’ÉQUIPE DE L’ACADEMIE MILITAIRE AMERICAINE DE WEST POINT REMPORTE LA CINQUIEME ÉDITION DU “CYBER 9/12 STRATEGY CHALLENGE”

27 avril 2019

Genève, Suisse – 26 avril 2019 : L’équipe de l’Académie militaire américaine de West Point gagne le «Cyber ​​9/12 Strategy Challenge» de 2019, organisé conjointement par le Geneva Centre for Security Policy (GCSP) et l’Atlantic Council.

« Il est très important pour le GCSP de former, à travers ce type de scénarios, les futurs décideurs » a déclaré l’AmbassadeurChristian Dussey, Directeur du GCSP. « C’est un moyen essentiel pour préparer les générations futures aux tâches difficiles qui les attendent dans ce domaine en constante évolution », a-t-il ajouté.

L’événement, qui s’est déroulé les 25 et 26 avril au GCSP à la Maison de la paix, a accueilli 22 équipes de quatre étudiants chacune et venant d’Estonie, des États-Unis, de Finlande, de France, de Hongrie, de Norvège, du Royaume-Uni, de Suède et de Suisse.

Les finalistes étaient: l’équipe Nexus (ETH Zurich / Université de Saint-Gall) de Suisse (4ème place); l’équipe JYUnique (Université de Jyväskylä) de Finlande (3ème place); et l’équipe Trojan (ETH Zürich / Université de Zurich et l’Institut des Hautes Etudes Internationales et de Développement de Genève) de Suisse (2e place).

« Pour l’OTAN, la cyberdéfense est une priorité absolue », a déclaré Chelsey Slack, Cheffe adjointe, Section de la cyberdéfense, Division des problèmes de sécurité émergents, OTAN. « Nous travaillons au développement de nos capacités, à l’amélioration de notre résilience et à la création de partenariats pour faire face à la cyber-menace en constante évolution. C’est pourquoi, il est important pour nous de faire partie de cet événement », a-t-elle ajouté.

Déjà dans sa cinquième année, le concours invitait les étudiants à aborder un cyber incident en temps réel. Cette année, le scénario de la compétition était basé sur une cyber-crise visant l’écosystème maritime et ses conséquences au niveau européen. Les équipes devaient faire face à des situations en constante évolution et proposer des recommandations de politique stratégique, d’un point de vue européen, à des chefs d’État, des chefs de gouvernement, des hauts fonctionnaires et des représentants du secteur privé. L’escalade d’activités malveillantes en ligne, les violations de données, les attaques DDoS et les tensions entre États ont été le pain quotidien des étudiants au cours des deux derniers jours.

« Nous venons de tous les milieux académiques», ont déclaré les membres de l’équipe de Black Knights, qui sont tous des étudiants de premier cycle à West Point. « Nous avons tous des esprits différents qui travaillent ensemble », ont-ils ajouté. 

Les juges étaient des personnalités éminentes dans le domaine de la cybersécurité et comprenaient: Mme Chelsey Slack, cheffe adjointe, Section de la cyberdéfense, Division des nouveaux défis de sécurité, OTAN; M. Rami Efrati, fondateur et président de Firmitas Cyber ​​Solutions Ltd; M. Gianni Crameri, directeur, Deloitte AG ; M. Pete Cooper, agrégé supérieur de recherche non résident, Initiative du cyber-gouvernement, Atlantic Council et Mme Lenning Pedron, présidente et cofondatrice, ICON.

16 universités ont participé cette année: l’Université de technologie de Tallinn (Estonie); le US Air Force Cyber ​​College (États-Unis); la US Coast Guard Academy (États-Unis); l’Académie militaire américaine de West Point (États-Unis); l’Université de Jyväskylä (Finlande); l’Institut français de géopolitique (France); l’Université Corvinus de Budapest (Hongrie); l’Université nationale de la fonction publique (Hongrie); l’Université norvégienne des sciences et technologies (Norvège); le Collège Royal Holloway de l’Université de Londres (Royaume-Uni) ; l’Université suédoise de la défense (Suède); l’Université de Stockholm (Suède); l’ETH Zürich (Suisse); l’Université de Zurich (Suisse); l’Institut de hautes études internationales et du développement (Suisse) ; et le HSG Universität St. Gallen (Suisse).

« Être un concurrent dans le Cyber ​​9/12 était comme la petite chose qui donnait un avantage à mon CV, cette petite chose supplémentaire qui vous démarque dans cette pile de curriculum vitae que les ressources humaines doivent subir lors de l’embauche de quelqu’un » a déclaré Robin Andreasson, un consultant en cybersécurité, qui a déjà participé 4 fois à cet événement, deux fois en tant que compétiteur et deux fois en tant qu’observateur.

L’équipe Black Knights de l’Académie militaire américaine à West Point remporte la compétition pour la deuxième année consécutive, et suit les traces de STUXNET de la Geneva School of Diplomacy qui a gagné en 2017.

Pour plus d’information, la liste des équipes en compétition et le programme, je vous prie de visiter le site internet du GCSP: 
https://www.gcsp.ch/cyber-912-strategy-challenge-2019

Pour suivre la compétition sur les médias sociaux:
www.facebook.com/thegcsp    www.twitter.com/thegcsp    www.linkedin.com/in/thegcsp

Hashtag: #Cyber912 @TheGCSP

« Les hackathons sont un excellent moyen de rassembler les jeunes talents et de les impliquer dans la cybersécurité – un domaine de plus en plus important qui est confronté à une pénurie de talents en Suisse et dans le monde», a déclaré Klaus Julisch, associé responsable du secteur Cyber chez Deloitte Suisse. « Parmi la multitude d’événements traitant du piratage informatique, le Cyber ​​9/12 Strategy Challenge se démarque clairement grâce à sa dimension stratégique et internationale, reflétant des situations de crises réelles. Ce fut un plaisir de collaborer avec des jeunes aussi talentueux et surtout de soutenir nos équipes exclusivement féminines dans le cadre de notre initiative visant à promouvoir la parité des sexes dans la cybersécurité. J’étais ravi de voir que la moitié des étudiants participant au défi de cette année étaient des femmes, c’était notre objectif ! »

Le GCSP remercie tous les sponsors qui ont fait de cette 5ème édition du «Cyber ​​9/12 Strategy Challenge» un succès et se réjouit de vous accueillir nombreux l’année prochaine en avril!

###

A propos du GCSP

Située dans la Maison de la paix, le GCSP est une fondation établie en 1995 à l’initiative de la Confédération Helvétique, comprenant 52 Etats membres. Le GCSP vise à promouvoir la paix, la sécurité et la coopération internationale par le biais de cours de formation continue,  de dialogue ainsi que d’analyse stratégique. Le GCSP forme annuellement 1200 diplomates, officiers militaires, professionnels travaillant dans les institutions internationales, les ONG et le secteur privé, dans les domaines relatifs à la paix et à la sécurité internationale.

 

Recommandé pour vous