Les membres du conseil d’administration de votre société

13 août 2017

Les tâches principales du conseil d’administration sont de choisir sur le long terme une politique/stratégie d’entreprise efficace, de nommer puis de surveiller la direction générale mais aussi de dialoguer avec elle et, enfin, d’adopter et de mettre en œuvre une politique de gestion des risques (commerciaux, financiers, juridiques ou informatiques). Pour ce faire, la qualité des personnes siégeant au sein du conseil d’administration joue un rôle majeur.

Cet organe doit être composé de personnalités aux profils (en âge ou en genre) variés et aux compétences techniques et pratiques complémentaires afin de valoriser une culture d’entreprise forte et de s’assurer que la stratégie commerciale et le modèle d’affaires correspondent bien à l’intérêt de la société. Les membres devront être dotés d’un caractère indépendant pour prendre des décisions impartiales.

Le conseil d’administration doit être construit en fonction des objectifs poursuivis. Il convient de privilégier la personnalité et les compétences et de panacher les représentants des actionnaires, les administrateurs indépendants et les éventuelles parties prenantes. La décision d’inviter des compétences externes à la société à siéger au conseil est une étape déterminante dans le développement de la gouvernance d’une société.

La croissance à long terme et l’amélioration des performances financières de la société doivent être à l’origine de la ligne directrice de la haute stratégie commerciale de l’entreprise. Les conseils d’administration des PME devraient consacrer davantage de temps et s’impliquer dans cette tâche primordiale pour la vie d’une société. Dans trop de PME et start-up, le conseil d’administration n’est pas utilisé pour un accompagnement stratégique, mais uniquement comme un organe qui se réuni rarement pour approuver les comptes.

Le Conseil d’administration doit être le lieu pour réfléchir sur la meilleure façon de développer les affaires. Dans ce rôle les compétences souvent nécessaires sont : le développement commercial, le marketing, la connaissance du marché et du métier, les modèles économiques possibles, les aspects juridiques, les aspects technologiques et digitaux, les mécanismes financiers, les ressources humaines pour produire le service ou le produit, … Un administrateur pourra aussi donner un avis sur la conduite des affaires, apporter un autre regard est une vraie plus-value.

Plus d’informations : frederic.matthey.doret@gmail.com

 

Recommandé pour vous