Lumière sur les 10 mythes et vérités du coaching

10 novembre 2019

Par Martial Margueron*

Il existe beaucoup d’idées préconçues au sujet du coaching. Toutefois, si ces préjugés vous empêchent de faire appel à un coach efficace, vous pouvez rater une excellente occasion d’améliorer vos compétences et la performance de votre entreprise. Le coaching vous aide à prendre de meilleures décisions et à devenir un leader plus performant. Voici les 10 mythes et vérités sur le coaching examinés à la loupe

1. Un coach est-il la version revisitée des mentors qui ont toujours existé ?

Faux. En plus de faire partie de l’entreprise, le mentor a une vision de la politique organisationnelle. Il met en œuvre et partage ses connaissances du lieu avec l’arrivant. Le coach provient généralement d’un autre environnement. Il fournit l’aide nécessaire à l’atteinte d’objectifs tout en recensant ce qui manque au client pour y parvenir.

2. Un coach doit-il s’en tenir uniquement aux aspects professionnels ?

Faux. Il doit y coller le plus possible, mais parfois, on ne peut aborder le développement professionnel sans toucher aux objectifs de la vie personnelle. La réponse vient de l’ampleur des difficultés à résoudre.

Notre « boss » n’aura jamais l’objectivité d’un coach

3. Ma carrière va-t-elle progresser plus vite si j’ai un coach ?

Vrai. Le résultat des expériences compilées jusqu’à maintenant démontre que les gens qui s’en prévalent atteignent plus rapidement leurs objectifs. Attention ! On n’obtiendra pas à coup sûr une promotion ou une augmentation. En coaching, la progression n’est pas faite de rubans et de gros sous, mais de petites ambitions professionnelles et techniques personnelles.

4. Un coach, c’est uniquement pour les « carriéristes » ?

Faux. Le coach offre ses services à tous ceux qui ont le désir de combler un manque dans leur parcours. Pour qu’une telle démarche puisse aboutir, l’intégrité, l’authenticité et l’honnêteté doivent s’installer entre les deux parties.

5. Un coach, ça ne peut jamais être mon patron ?

Faux. Bien que peu d’entreprises aient pris le virage du gestionnaire-coach, la tendance s’installe. On apprend beaucoup avec un patron qui sait nous guider adroitement, inspirant la confiance, capable de prendre du recul et d’écouter. Néanmoins, notre « boss » n’aura jamais l’objectivité d’un coach.

6. Il faut tout dire à un coach ?

Faux. Cependant, il faut se dévoiler adéquatement. Il faut dire la vérité, même si elle nous oblige à révéler des aspects plus personnels de notre vie privée, quand cela affecte notre vision professionnelle.

7. Faut-il choisir quelqu’un dans notre milieu professionnel, qui comprend le contexte ?

Faux. Pas si notre besoin est lié à des aptitudes personnelles que l’on souhaite travailler. En revanche, un collègue expérimenté est le plus susceptible de nous aider à naviguer dans un milieu inconnu.

8. Un coach féminin nous comprend-il nécessairement plus ?

Faux. Avec leur intuition, les femmes ont tendance à mieux percevoir certains non-dits, tandis que les hommes sont généralement axés sur l’action. Mais l’un n’empêche pas l’autre.

9. Un coach, ce n’est pas un psychologue ?

Vrai. Un coach aide son client à clarifier son avenir professionnel tandis que le psychologue aide à analyser le passé émotionnel de celui-ci pour construire le futur.

10. Une démarche psychologique personnelle est-elle à faire avant de contacter un coach ?

Faux. Il faut cependant mettre le doigt sur notre manque à combler, ne serait-ce qu’en avoir une petite idée. Le coach saura vous poser les bonnes questions. Mais, rien ne vous empêche de dresser une liste personnelle des objectifs à atteindre.

Un bon coach utilise son intuition et son expérience de vie

Pour conclure, un bon coach utilise son intuition et son expérience de vie. Il considère l’aide qu’il apporte à un patient comme un service. Si ses propositions ne sont pas retenues, il n’en ressent aucune déception, car le but est d’avancer, pas d’avoir raison.

Un dernier point : chacun a ses propres compétences. On n’a pas besoin d’un coach à tout moment. Le coaching apporte une aide lorsque les circonstances exigent un regard extérieur. Quand nous n’avons plus une vision claire de nos objectifs et des moyens pour les réaliser, ou quand nous sommes dans une situation où nous n’avons pas toutes les réponses.

*À propos de l’auteur

Martial Margueron

Martial Margueron aide les chefs d’entreprise qui sentent qu’il faut changer quelque chose. Ne pas vous contenter du statu quo, exploiter la technologie, appliquer de nouvelles manières de faire et assurer son leadership dans le business de demain.

 

Recommandé pour vous