Marché automobile: Forte croissance des véhicules rechargeables

10 mars 2020

La part des hybrides plug-in sur le marché des voitures de tourisme neuves en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein a atteint un niveau record en février. Avec 4,0 %, les modèles hybrides pouvant être rechargés via le réseau électrique ont quadruplé leur part du marché par rapport à l’année dernière. Si l’on compte également les voitures purement électriques, la part des voitures «enfichables» était de 8,1 % en février, et de 7,9 % depuis le début de l’année. Grâce aux grands efforts des importateurs de marque, nous nous rapprochons donc de l’objectif «10/20» d’auto-suisse, selon lequel
une voiture particulière neuve sur dix doit être rechargeable via le réseau électrique en 2020.

Les véhicules rechargeables ne sont pas les seuls à profiter de la demande croissante de propulsions alternatives. A l’instar du mois de janvier, près d’une voiture de tourisme sur cinq immatriculées en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein en février était équipée d’un système d’entraînement alternatif. Parmi les 19 108 véhicules nouvellement immatriculés en février (-13,8 % par rapport à l’année précédente), 3636 ou 19,0 % ne sont pas ou pas uniquement propulsés par un moteur à combustion. Cumulé depuis le début de l’année, cette valeur est même de 19,2 %, ce qui correspond à une hausse de 10,7 points de pourcentage par comparaison à 2019.

Vu la situation globale difficile du marché au début de l’année (-12,1 % par rapport à l’année dernière), la forte progression des voitures alternatives constitue un soutien important selon l’analyse du porte-parole d’auto-suisse, Christoph Wolnik: «Tous les types de propulsion alternative ont connu une forte croissance depuis le début de l’année, qu’il s’agisse de voitures à gaz, de motorisations hybrides, de véhicules plug-in, ou de modèles avec pile à combustible. La diversité croissante des modèles dans ce domaine trouve apparemment un terrain propice sur le marché, ce qui est très réjouissant. Nos membres mobilisent tous leurs efforts pour faire de
ces modèles un succès.» Grâce aux nombreuses nouvelles sorties annoncées pour le reste de l’année, il devrait aussi être possible d’atteindre l’objectif «10/20», poursuit Wolnik.

L’impact sur le marché suisse de la propagation croissante du coronavirus COVID-19 en Europe et dans le monde entier n’est pas encore prévisible. Les chaînes d’approvisionnement des constructeurs et des importateurs sont toujours stables, confirme Christoph Wolnik:
«A l’heure actuelle, nous n’avons connaissance d’aucune limitation de la disponibilité des modèles pouvant être attribuée au coronavirus. Nous suivons la situation de près et nous sommes en contact étroit avec nos membres.» Il n’est pas non plus possible actuellement de prévoir les conséquences de l’annulation du Geneva International Motor Show à la suite de l’interdiction des grandes manifestations par le Conseil fédéral, conclut Wolnik.

 

Recommandé pour vous