Comment Créer une Entreprise en Chine ?

13 mai 2020

Si l’idée peut paraître saugrenue en ces temps actuels de pandémie et de restriction de libre circulation, créer une entreprise en Chine reste un projet concret pour nombre d’entrepreneurs français. Mais comment s’y prendre face aux barrières linguistique et culturelle que le pays représente. Éclairages.

Trouver un Partenaire Local

La première chose à savoir pour s’implanter en Chine est qu’il vous faudra un partenaire local. La plupart des nouveaux arrivants ont une faible connaissance de la concurrence locale, en raison notamment d’un manque de transparence de l’information et des ressources en ligne à ce sujet.

Avant toute démarche, il convient, comme partout, de bien connaître votre marché, la concurrence locale, les barrières à l’entrée et les opportunités, soit réaliser une étude de marché complète.

Or, la Chine a une culture très différente de la culture française ou occidentale. Pour être sûr de bien comprendre les attentes spécifiques de vos futurs clients chinois, un simple calque de business plan français ne peut s’avérer efficace. C’est pourquoi un partenaire local se révèle un allié précieux pour créer une entreprise en Chine.

Choisir le bon Statut

Votre partenaire local pourra notamment vous aider à choisir le statut de votre entreprise. Il existe en effet en Chine des statuts propres au pays, qu’il est important de distinguer.

1. La WFOE (Wholly Foreign Owned Enterprise)

La WFOE est le statut le plus populaire auprès des entrepreneurs internationaux en Chine. Ce statut permet en effet des capitaux intégralement détenus par des investisseurs étrangers, donc non chinois, ce qui permet aux investisseurs de garder le contrôle dans la prise de décisions stratégiques, et offre une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle.

C’est le statut à privilégier pour des investissements à long terme en Chine mais c’est aussi le plus complexe à mettre en œuvre.

2. Le Bureau de vente

Pour davantage de souplesse, une entreprise existante souhaitant s’implanter en Chine pour y mener des activités commerciales et de marketing peut opter pour le bureau de vente. Le processus de création est plus simple et plus rapide. Il suffit notamment de disposer sur place d’au moins un employé qui exerce comme représentant de l’entreprise étrangère en Chine.

C’est un statut parfaitement adapté à la vente de marchandises et aux prestations de services.

3. Le Bureau de représentation

Solution encore plus rapide et la moins coûteuse, le statut de bureau de représentation ne peut pas servir à exercer une activité commerciale lucrative, mais il suffit à réaliser des activités de marketing et de prospection.

Ce statut permet ainsi de bien connaître le marché chinois afin de juger de la viabilité d’un projet d’entreprise en Chine.

4. La Joint-venture

Enfin, il est possible pour une entreprise internationale de s’associer à une entreprise chinoise dans le cadre d’une joint-venture, ou co-entreprise. Contrairement à la WFOE, le contrôle de la nouvelle entité n’est pas total, mais ce statut permet d’utiliser les différentes ressources de l’entité locale et d’éviter les barrières administratives et bureaucratiques.

Savoir Recruter

C. Là encore, passer par un partenaire local vous facilitera la tâche.

En effet, en plus de la sélection des talents à proprement parler, il convient pour votre entreprise d’être conforme aux normes comptables chinoises. Enregistrement auprès du bureau des impôts, déclaration de taxe individuelle, gestion des ressources humaines, ou encore gestion de la paie : autant de tâches à savoir gérer en interne ou à externaliser.

Retrouver l’ensemble de nos articles Dossiers ici

 

Recommandé pour vous