Pas moins de 3,9 milliards d’utilisateurs pour 1,8 billion de courriels échangés en 2019

4 juillet 2019

Par Martial Margueron

Alors malgré les près de 80 % de spam, le résultat reste plus qu’honorable pour une invention lancée, en 1965, dans les laboratoires du MIT.

Il est à noter qu’en entreprise, cela représente une moyenne quotidienne de 21 courriels traités par employé. De quoi occuper près de 5 heures dans une journée de travail.

Cette technologie mainte fois annoncée comme mourante, victime d’application autoproclamée « Email Killer ». Mais si, rappelez-vous ; Twitter en 2006 qui annonce vouloir le remplacer en 140 caractères ! En effet, pourquoi envoyer un email quand vous pouvez rapidement faire un Tweet. Ensuite, ce fut Facebook, dans les années 2010, vous pouviez simplement envoyer un message sur la plate-forme ou l’adresser à un groupe alors plus besoin d’un email !

Aujourd’hui, la collaboration se doit de se faire via Slack ou Teams et pourtant toute ces applications semblent se heurter au succès de ce bon vieil email.

Alors pour quelle raison le courriel a-t-il une préférence quasi irrésistible quand il s’agit d’interactions entre entreprises.

  1. Tout le monde a une adresse e-mail. Le courrier électronique a une pénétration proche de 100 %. Aucune organisation n’embauchera un nouvel employé sans lui créer une adresse de courrier électronique. Il aura un compte sur le réseau social de l’entreprise ou pas, mais il aura certainement un e-mail.
  • Aucune entreprise n’est en « charge » du courrier électronique, c’est une norme interopérable neutre vis-à-vis des fournisseurs, chacun peut le recevoir et le lire indépendamment de la technologie utilisée par l’expéditeur.
  • Le courrier électronique peut être offert via une solution dans le cloud ou non. Si vous souhaitez conserver un contrôle strict de vos courriels, vous pouvez héberger votre service de messagerie sur vos propres serveurs.
  • Répondre, transférer, former un groupe, ajouter un membre, mettre en copie carbone, les concepts du courrier électronique sont simple et bien compris, car nous les utilisons également dans notre vie privée.

Devenu une forme de communication de base aujourd’hui, quel que soit l’âge ou le stade de la vie, le courrier électronique est en passe de devenir comme aux États-Unis le premier moyen de communication devant le téléphone en entreprise en Europe.

Alors comme votre boite mail va continuer à gonflé, et qu’en matière de bilan écologique, une entreprise de 100 personnes génère chaque année rien qu’avec son courrier électronique 13,6 tonnes d’équivalent CO2, soit l’équivalent de 14 allers-retours Paris et New York.

Nous pouvons encore faire un geste pour la planète, en rédigeant des emails plus courts, donc moins gourmant en énergie.

 

Recommandé pour vous