Perspectives par David Lizzola « Il est bien hasardeux d’imaginer des perspectives pour 2021 »

4 février 2021

Photo © David Lizzola CEO Léguriviera Groupe

Les mesures restrictives imposées à la restauration, l’hôtellerie et toute la branche liée à la gastronomie ont des effets directs et désastreux sur l’ensemble des grossistes et fournisseurs de ce secteur. Les primeurs sont des victimes collatérales de cette situation. La légère amélioration avec l’ouverture élargie des terrasses et une météo estivale favorable ont donné un peu de « souffle » à notre économie, mais sans réellement compenser les pertes accumulées durant le lockdown. L’automne venu, certains établissements n’ont tout simplement pas repris leur activité.

Le durcissement des mesures, l’incertitude de la gestion quant à la prolongation ou non de ces contraintes, l’absence de coordination entre les cantons, nous plongent dans le flou quant aux réelles chances de voir l’activité redémarrer.  L’absence d’aide concrète sans condition rend très incertain l’avenir de notre branche.

Il est bien hasardeux d’imaginer des perspectives pour 2021, l’hypothétique organisation de grands événements, Paléo ou Montreux Jazz, l’absence déjà annoncée du Salon de l’auto, nous forcent à la plus grande prudence.

Pour faire face, nous entretenons un lien constant et attentionné avec nos fournisseurs, les producteurs et nos clients. Ces échanges nous permettent d’affronter au mieux cette situation chaotique, de manière solidaire. 

Retrouvez l’ensemble de nos articles Economie ici

 

Recommandé pour vous