Perspectives par Hélène Gache: « Les PME industrielles genevoises ont été malmenées durant la crise »

3 février 2021

Photo Hélène Gache Directrice OPI – © OPI

Les PME industrielles genevoises ou plus largement du bassin lémanique ont été malmenées durant la crise, notamment dans deux registres majeurs : celui de la chaîne logistique et celui de la gestion de la clientèle. Selon qu’elles exportent et/ou importent, la rupture des chaînes d’approvisionnement et les contraintes logistiques inhérentes à la COVID 19 ont lourdement pesé sur les entreprises.

Les mieux armées pour faire face ont été celles dont la clientèle était diversifiée, disposant d’un savoir-faire particulier au service d’un domaine transverse. Leur dépendance en terme d’achats était mineure, car locale, ou du moins en circuit court. Celles qui s’appuyaient sur des modèles de gestion agile ont défini de nouveaux modes opératoires et ainsi adapté leur activité avec succès.

Dès aujourd’hui et pour le futur, il semble donc nécessaire de privilégier l’adoption de nouveaux modèles d’affaires plus résilients ainsi que des investissements dans l’innovation. La mise en place de mesures de durabilité et d’une digitalisation adaptée constitue un rempart contre de telles crises.

Pour générer une rentabilité sur le long terme, le financement de soutien mis en œuvre durant ces derniers mois devrait évoluer vers des mesures d’accompagnement en recherche et développement et en formation continue pour les employés afin de concrétiser une réinitialisation pérenne. Il est trop tard pour être pessimiste ! L’agilité est de mise pour soutenir les PME qui représentent plus de 90 % des emplois en Suisse. 

 

Recommandé pour vous