Plus de 90 % d’écart de primes dans l’assurance RC automobile obligatoire

10 avril 2019

Dans l’assurance responsabilité civile automobile, les prestations sont prescrites par la loi. Mais pas les prix. En effet, une analyse Comparis relève des différences de primes allant jusqu’à 91 % environ. Par ailleurs, les assureurs directs sont généralement moins chers – avec toutefois, là encore, 25 % d’écart de prix pour une même prestation.

Les prestations de base de l’assurance responsabilité civile automobile obligatoire sont prescrites par la loi. Toutefois, il existe des différences marquées entre les primes des assureurs proposant cette couverture. Les tarifs d’assurance pour une VW Golf, par exemple, varient de jusqu’à 91 % environ d’une compagnie à l’autre. L’écart de prix entre les assureurs s’élève à environ 80 % pour les jeunes conducteurs. Tels sont les résultats d’une analyse des primes nettes d’onze assureurs suisses effectuée par le comparateur sur Internet comparis.ch.

Environ 91 % de différences de prix pour les hommes

Les écarts de prix sont les plus marqués chez les conducteurs masculins : Generali et La Mobilière* demandent 530 francs pour une assurance responsabilité civile automobile, soit environ 91 % de plus que Smile.direct (278 francs). Chez les femmes, la différence s’élève à 80 % – pour une prime de 510 francs chez Generali et 504 francs chez La Mobilière, contre 284 francs chez Smile.direct.

Les jeunes conductrices ne paient pas toujours moins cher que leurs homologues masculins

Les écarts de primes sont moins marqués – bien que toujours élevés – pour les jeunes conducteurs. Ainsi, les hommes de moins de 25 ans paient 770 francs chez Zurich**, soit 79 % de plus que chez Axa, qui facture 431 francs.

Les jeunes conductrices ont même l’occasion de réaliser jusqu’à 81 % d’économies selon l’assureur. Là encore, Zurich est l’assureur le plus cher (745 francs). Quant à Axa, l’assureur facture 411 francs pour la même prestation.

Le cliché selon lequel les primes sont systématiquement plus chères pour les hommes ne se confirme pas toujours, particulièrement pour les jeunes conducteurs. Chez Generali, les jeunes conductrices paient plus cher que leurs homologues masculins, soit 17 %.

Des différences de prix considérables entre les assureurs directs

Choisir une assurance directe ne revient, de plus, pas systématiquement moins cher : les tarifs varient sensiblement d’un assureur en ligne à l’autre. En effet, les jeunes conductrices paient 40 % moins cher chez Dextra (439 francs) que chez Elvia (614 francs). Pour les jeunes conducteurs en comparaison, la différence entre Dextra, l’assureur direct le moins cher (527 francs) et Elvia (649 francs) atteint pas moins de 23 %. Enfin, les automobilistes plus âgés, hommes et femmes, font face à 25 % d’écart de primes.

Des degrés de bonus et des prestations variables

Selon Andrea Auer, experte Mobilité Comparis, ces variations de tarif s’expliquent principalement par des stratégies différentes au sein des compagnies : « Les assureurs appliquent des degrés de bonus différents pour un même profil de conducteur. » L’experte, qui note que ce fait concerne avant tout les jeunes conducteurs, souligne aussi qu’un degré de bonus bas n’est pas synonyme d’une prime moins chère.

« Lorsqu’il est question de choisir une assurance responsabilité civile automobile, les automobilistes devraient impérativement réfléchir à leurs propres besoins », conseille A. Auer. Les assureurs directs, par exemple, ne disposent pas d’agences et n’envoient pas de factures papier. A. Auer relève en outre que « Les personnes souhaitant voir un conseiller en assurances seront sans doute mieux avisés d’opter pour une offre plus chère ». Dans un cas comme dans l’autre, il est toujours utile de revoir chaque année ses besoins et ses primes.

 

Recommandé pour vous