Quelles sont ces soft-skills valorisantes pour un jeune manager ?

12 octobre 2021

Le jeune manager est souvent perçu comme étant un profil manquant des capacités essentielles pour faire preuve de réel leadership et pour afficher de bonnes performances. Il s’agit heureusement d’une perception qui n’est pas toujours correcte, au jeune manager de faire ses preuves. Pour faciliter le respect et la reconnaissance des autres, il doit alors plus que jamais trouver les armes lui permettant de s’affirmer et de prouver la légitimité de sa position. Cela passe par la maitrise de ces soft-skills valorisantes pour son profil de jeune manager. On vous dit ici lesquelles :

Un manager orienté solutions

Plus que tout autre chef d’équipe plus expérimenté, le jeune manager doit avancer en s’orientant vers la recherche et la mise en œuvre de solutions. A cela s’ajoute la nécessité pour lui de faire preuve d’une plus grande capacité d’adaptation. Il doit se montrer capable de résoudre tous les problèmes et de montrer de la créativité dans les solutions qu’il met en œuvre. Il doit aussi garder son calme en toutes circonstances et favoriser la recherche de solutions dans un contexte collectif en évitant coûte que coûte de vouloir tout solutionner par lui-même.

Un manager bienveillant

La bienveillance se présente aussi comme l’une des soft-skills les plus valorisantes pour un jeune manager. Il s’agit pour lui de savoir donner de son temps et d’accompagner les membres de son équipe tout en restant humble dans sa démarche. Il doit aussi suivre de près les performances de chaque membre de son groupe, non pas pour les tenir à l’œil, mais pour garder en vue les objectifs à atteindre et accompagner les profils qui seraient en retard dans leur avancée vers les résultats.

Un manager qui s’adapte

Flexibilité et adaptabilité face au changement constituent également une soft-skill utile au jeune manager. Il s’agit de montrer que chaque problème aura sa solution et que l’abandon ou la défaite ne constitue en rien une option. En effet, les membres de l’équipe dirigée par le manager doivent s’attendre à un chef qui trouve des solutions quelles que soient les circonstances et qui se pose comme un gouvernail utile lorsqu’il s’agit de passer un cap difficile dans le cadre du cheminement du groupe.

Un manager communiquant

La maitrise de la communication, orale et écrite se veut être aussi une soft-skill qui fera gagner des points à un jeune manager. Cette compétence lui servira à transmettre de manière efficace les messages à faire passer à son équipe. Sa manière de communiquer doit être claire tout en étant professionnelle quel que soit le cadre et l’interlocuteur. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément dit-on.

Savoir s’exprimer démontrera aux yeux des membres du groupe sa maitrise des différents aspects de son travail. Mieux encore, il s’agit pour le jeune manager de faire valoir la réflexion et l’analyse dont il fait preuve avant chaque prise de décision.

Un manager qui a l’esprit d’équipe

Enfin, un jeune manager gagne aussi à montrer ses capacités à travailler en équipe et à coordonner les différentes actions entamées par ses collaborateurs.

On doit le voir personnellement engagé et à l’écoute tout en privilégiant les interactivités avec les membres de son équipe, le tout se faisant dans le respect de tout un chacun.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Emploi & Carrière ici

 

Recommandé pour vous