Qu’est-ce qui fait l’authenticité d’une marque ?

5 avril 2021

Dans un monde qui est aujourd’hui de plus en plus complexe, dû à son instabilité, sa volatilité et son immédiateté, les consommateurs sont à la recherche de preuves pour déterminer si les marques sont dignes de confiance. Aujourd’hui, très peu de consommateurs font encore confiance aux marques, mais pourtant, elles sont considérées par la majorité comme actrices du changement, au vu de leur grand pouvoir d’impact.

De ce fait, les consommateurs attendent d’elles de s’engager pour les causes sociétales et environnementales. Notamment les milléniales, très adeptes et agiles avec les réseaux sociaux, qui représentent la génération la plus militante à ce sujet et dont les attentes sont supérieures. Il y a donc de grandes attentes du côté du consommateur, et un questionnement sur la façon d’y répondre du côté marques.  Il est par conséquent crucial pour les marques d’élaborer une stratégie pour éviter le risque de perte la fidélité des clients.

Cependant, la fidélité du consommateur ne se gagne pas comme ça, la marque doit tout d’abord être digne de confiance pour que celui-ci est foi en elle. Pour que la marque soit fiable, le consommateur considère aujourd’hui qu’elle doit être honnête, authentique et transparente. Le secret, pour les marques, est donc de rester fidèle aux valeurs qu’elle affiche, authentique. Aujourd’hui, avec le fort degré d’industrialisation des processus, comment les marques peuvent donc se dire authentiques ?

Le consommateur semble qualifier une marque d’authentique, si elle est engagée, ou bien transparente, ou encore « Made in France ». Cependant, les produits et la finalité des actions de la marque sont scrutés de manière équivalente par le consommateur.

Le « Made in France » est donc l’une des preuves de l’authenticité d’une marque, et est donc mis en avant par le marketing sur le packaging pour attirer l’œil du consommateur.

La mise en avant d’une appartenance nationale est donc un nouveau moyen pour prouver l’authenticité d’une marque à destination de consommateurs de plus en plus engagés pour la société. De plus, l’efficacité de cette appellation ne se limite pas seulement aux frontières françaises, et se révèle très utile à l’étranger. Ce « Made in France » incarne 5 aspects très vendeurs aussi bien en France, qu’à l’international : politique avec les droits des hommes, l’industrie du luxe, juridique avec la protection intellectuelle, culturel avec la lourde Histoire française et économique avec la création d’emplois sur le territoire national.

Cette appellation surfe donc sur le changement de mentalité des consommateurs qui se sentent de plus en plus responsables et citoyens, et s’engagent pour les causes sociétales, ne serait ce qu’au travers de leurs achats. Au vu du grand intérêt stratégique du « Made in France », les marques internationales prennent également le pas pour le mettre en avant.

Cependant, aujourd’hui, on parle beaucoup des marques comme des entités à part entière, mais on a trop tendance a oublié que l’être humain est celui qui porte la responsabilité des actions d’une marque. Après tout, les marques viennent souvent du nom de leur créateur. Et plus encore, les marques sont le reflet des salariés, qui ont choisis d’adhérer aux valeurs incarnées par leur entreprise. Ce qui fait l’authenticité d’une marque, n’est donc pas la marque en elle-même, mais bien le facteur humain qui fait la richesse de l’entreprise et permet une création de valeur. Ce sont bien les hommes derrière la marque qui vont chercher à respecter les attentes des consommateurs, et donc qui vont rechercher à être légitimes. Même si la mesure de l’authenticité d’une marque reste abstraite, elle ne traduira pas le degré d’attachement et les recommandations des consommateurs, de nouveau un facteur humain.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Branding ici

 

Recommandé pour vous