r’Ose Transat sous les projecteurs à la Nautique

3 juin 2019

C’est à la Société Nautique de Genève que l’équipage de r’Ose Transat, accompagné de tous ses soutiens, a présenté son projet de traversée de l’Atlantique. Une soirée où presse et invités ont répondu présents afin de faire toute lumière sur une formidable aventure.

La Société Nautique de Genève s’est teintée de rose ce mercredi 29 mai au soir. Plus de 70 personnes étaient présentes pour la présentation officielle de r’Ose Transat, les unes vêtues de vestes Helly Hansen roses, les autres un foulard monochrome autour du cou. Emprunte d’une certaine émotion, Elisabeth Thorens-Gaud, initiatrice du projet, fut la première à prendre la parole, tenant à saluer et remercier tous ceux qui rendirent ce projet possible : équipières, époux, familles, sponsors et donateurs, bénévoles et contributeurs, ainsi qu’Alan Roura, parrain de cette belle aventure. Après quoi, elle rappelait la genèse de cette idée de partir en mer entre femmes « survivantes » – un terme qu’elle n’apprécie que moyennement – du cancer du sein. Une véritable ode à la vie, à ce goût retrouvé, à cette « deuxième chance ». Afin de « reprendre la barre de son destin ». La voile apparaît alors comme une belle métaphore de la maladie : dans les deux cas, il faut pouvoir compter sur une équipe forte pour tenir bon.

Cette traversée sera un témoignage de solidarité humaine et de partage : pendant la traversée grâce au suivi sur internet et les réseaux sociaux, puis grâce au livre de bord publié aux éditions Favre. 

ILS ONT DIT…

Didier Jallut, Médecin FMH en oncologie médicale, médecin FMH en médecine interne et oncologie-hématologie, directeur médical du Réseau Lausannois du Sein.

« Lors de l’une de nos consultations, Elisabeth m’a fait part de son projet que j’ai évidemment trouvé enthousiasmant. Raison pour laquelle j’ai proposé que le Réseau Lausannois du Seinsoutienne le projet. Je recevais la nuit même un dossier complet : ce n’est plus de la réactivité, mais de l’explosivité. C’est Elisabeth. Les bonne nouvelles se sont accumulées très rapidement tant ce projet est extraordinaire. Je suis très fier d’être associé à ce beau projet. Nous vous souhaitons bon vent et mer calme après vos expériences parfois tempétueuses. »

Anne Hugli, Directrice médicale du SONGe du Réseau en Sénologie et onco-gynécologie genevois, docteur en médecine, spécialiste FMH en Oncologie et Onco-hématologie

« Je suis particulièrement heureuse d’être ici ce soir au nom de l’Association SONGe, car ce projet concrétise ce pour quoi nous travaillons : remettre les femmes guéries du cancer dans une vie normale. Ce projet est synonyme pour moi de victoire sur la maladie. Vous allez devenir un exemple, un emblème, une réalité possible pour toutes celles et ceux qui traversent cette épreuve. »

 Maxime de Raemy, Associé gérant d’Alias Partners, sponsor principal 

« Notre société est très heureuse de faire partie de cette aventure et de pouvoir aider à réaliser votre rêve, Mesdames. En rencontrant Elisabeth, Muriel et Stéphane, une évidence et un dynamisme incroyables se sont créés, de par leur détermination et leur courage. Nous sommes fiers de véhiculer les valeurs que vous transmettez et de vous accompagner tout au long de votre préparation et de votre traversée. »

Muriel Favre, Skipper de l’équipage 

« Avec Elisabeth, on ne peut que dire oui. Lorsqu’elle m’a appelée pour me proposer d’être la skipper de l’équipage, de prendre la barre de cette belle aventure entre femmes, je n’ai pas eu besoin d’y réfléchir beaucoup. Notre bateau, le Lagoon 46, n’est pas un grand bateau de voyage, ce qui ajoute au défi. Nous n’aurons pas beaucoup d’eau, ni de voiles ni de confort. L’aventure sera totale et formidable.

Le bateau sera convoyé jusqu’aux Canaries puis nous prendront la barre pour la transatlantique, avec probablement une escale au Cap Vert. Départ prévu début novembre pour une arrivée début décembre. »

Alan Roura, Parrain du projet

« On a beaucoup de demandes de parrainage dans le milieu de la course au large mais ce projet-là m’a touché car il est particulièrement fou et très personnel. Cette traversée, c’est votre histoire à vous, votre rêve, votre défi. Il faut beaucoup de courage pour entreprendre un tel projet, surtout à huit femmes sur le même bateau ! (Rires). Je salue cette envie d’aller voir ailleurs et le tempérament pour se lancer. Je trouve ça merveilleux, je suis très fier d’être votre parrain. Bravo. » 

L’équipage

Muriel Andrey-Favre – Skipper

Nicole Strub – Seconde

Carine Clément – Médecin du bord

Nadège Schriber – Équipière

Francesca Argiroffo – Équipière

Caroline Ackermann – Équipière

Stéphane Couty – Équipière

Elisabeth Thorens-Gaud – Équipière

Veronika Bertin-Hugi  – Équipière remplaçante

 

Recommandé pour vous