TEKHNE S.A. : BIEN PLUS QUE 20 ANS DE SUCCÈS ENTRETIEN AVEC ERIC BAENI ET PERRINE BRUYAS

1 août 2019

Photo: Jean-Daniel Beuchat, Eric Baeni, Perrine Bruyas et Olivier Cochard

Par Eugénie Rousak

Fêtant ses 20 ans, Tekhne est spécialisée dans la gestion des projets immobiliers. Répartis sur quatre bureaux, les 45 collaborateurs s’occupent simultanément d’une trentaine de cas. La majeure partie de leurs activités se concentre sur deux prestations. D’une part, le conseil au client et son accompagnement pour le développement du projet, appelés assistance au maître d’ouvrage. D’autre part, la planification générale et développement du projet des premières esquisses jusqu’à la remise des clés. Le bureau est dirigé par quatre partenaires, deux fondateurs, Eric Baeni et Jean-Daniel Beuchat, et deux nouveaux associés, Perrine Bruyas et Oliver Cochard. 

Monde Economique : Comment et à quel moment rece- vez-vous les projets et quelles étapes suivez-vous par la suite ? 

Perrine Bruyas : Les projets arrivent de différentes façons, mais les premiers prix de concours sont majoritaires. Plus concrète- ment, soit nous l’avons gagné en association avec un architecte, soit un lauréat fait appel à notre bureau pour l’épauler dans la planification et la réalisation. Ensuite, nous suivons la ligne rouge des différentes phases données par la Société suisse des Ingé- nieurs et des Architectes (SIA) : chiffrage, planning, exécution et mise en fonction. 

Eric Baeni : Notre bureau aime beaucoup intervenir dès les pré- misses du projet pour prendre part dans les grandes phases décisionnelles et avoir une possible influence sur les coûts. Ainsi, nous pouvons, discuter avec l’architecte, identifier et mettre en valeur les spécificités de son projet et l’appuyer dans le bon déroulement. 

Monde Economique : En 20 ans, Tekhne a participé à plus de 100 projets. Quels étaient les projets marquants des der- nières années ? 

Perrine Bruyas : UBS SA a fait appel à nous en 2006 pour une rénovation d’immeuble devenu obsolète, en plein centre de Genève, à la rue du Rhône 8. Nous avons réalisé une étude de faisabilité du bâtiment, intégrant des rendements possibles à terme du bâtiment, en amont de la stratégie, pour proposer différentes options. Ensemble, nous avons organisé un concours d’architectes, qui a été remporté par un groupe de mandataires mené par Richter Dahl Rocha & Associés. En tant que maître d’ouvrage délégué, nous avons mis en place un processus organisationnel pour mener à bien ce projet, tout en respectant les étapes nécessaires au développement. Intégralement transformé et partiellement reconstruit, le bâtiment a été rendu en 2015. Ainsi, en près de dix ans, nous avons suivi ce projet des études de faisabilité à l’appui de la commercialisation. 

Monde Economique : Vous travaillez dans le secteur depuis plus de vingt ans. Remarquez-vous une évolution des ten- dances à travers les demandes de projets que vous recevez ? 

Perrine Bruyas : Les demandes que nous recevons de plus en plus souvent concernent les immeubles de logements, notam- ment la rénovation et surtout la surélévation. Le parc immobilier est vieillissant dans les villes suisses, les propriétaires profitent donc d’un plan partiel d’affectation (PPA) en vigueur pour ra- jouter des étages. Nous avons fait une première surélévation en 2015 à Lausanne et depuis, nous en avons eu trois autres à Genève. Je pense que le nombre ne fera qu’augmenter les dix prochaines années. 

Monde Economique : Tekhne a récemment ouvert son qua- trième bureau à Berne. Quelles étaient vos motivations pour créer cette première antenne en Suisse alémanique et com- ment divisez-vous vos projets entre ces cabinets ? 

Eric Baeni : Ayant déjà des effectifs bilingues, notamment à Fribourg, nous avons décidé de plus nous orienter vers la région bernoise. Nous avons déjà pu collaborer à de nombreuses reprises avec des architectes suisses-allemands, qui avaient gagné des concours en Suisse Romande. La structure de notre bureau avec quatre partenaires s’y prêtait également très bien. Tekhne a été fondée par trois architectes et, après le départ à la retraite du premier, Jean-Daniel Beuchat et moi-même avons décidé d’intégrer deux plus jeunes partenaires, Perrine Bruyas et Oliver Cochard. Cette structure nous paraît la plus judicieuse par rapport à l’importance des projets, notre répartition géogra- phique et notre chiffre d’affaires. Chacun des bureaux s’occupe en général des projets locaux, mais dans le cas d’une demande spécifique, nous n’hésitons pas à puiser dans les compétences et connaissances des autres sites et de nos collaborateurs. 

TEKHNE EN QUELQUES CHIFFRES 

• Création de l’entreprise en 1998
• Présence sur 4 sites (Lausanne, Genève, Fribourg, Berne) • 45 collaborateurs/trices de 10 nationalités
• 4 partenaires associés 

www.tekhne.ch

 

Recommandé pour vous