VERS UNE NOUVELLE NORMALITE POST-COVID

15 mars 2021

Photo © Private Banking de Edmond de Rothschild

Par Lars Kalbreier, Global CIO Private Banking de Edmond de Rothschild

Après une année éprouvante, 2021 sera celle du retour à la vie, mais à une vie nouvelle marquée par les bouleversements irréversibles provoqués par la crise du Covid. Dans sa stratégie d’investissement 2021, Lars Kalbreier, Global CIO Private Banking chez Edmond de Rothschild, distingue les pans de l’économie qui ont été mis au ban de l’histoire des grandes tendances naissantes. « Le monde post-Covid sera un Nouveau Monde, source d’opportunités précises et innovantes d’investissement », résume-t-il. Quatre thèmes clés sont apparus suite à la pandémie et nous accompagneront tout au long de 2021 et au-delà :

La Chine accélère sa cadence pour devenir la première économie mondiale

La Chine a mieux résisté à la crise de Covid que d’autres pays et son économie va croître plus rapidement que le reste du monde, car elle est dëjà pleinement réouverte. Nous prévoyons que l’économie chinoise enregistrera une croissance de 9,8 % en 2021, ce qui permettra de combler rapidement l’écart avec les États-Unis, qui restent néanmoins la première économie mondiale. En outre, les entreprises chinoises défient de plus en plus leurs homologues américains en matière d’innovation dans des domaines technologiques de pointe tels que l’intelligence artificielle, les technologies de l’information, les véhicules électriques et les semi-conducteurs par exemple.

Nous pensons donc que la Chine ne doit plus être considérée comme un marché émergent, mais comme une superpuissance économique et géopolitique capable de rivaliser avec les économies les plus avancées du monde. Pour les investisseurs internationaux, une exposition à cette région importante est donc justifiée dans des portefeuilles diversifiés.

Les taux d’intérêt resteront bas pour longtemps

Les gouvernements des pays occidentaux ont mis en place de fortes mesures de relance afin de protéger leurs économies contre le ralentissement considérable induit par la pandémie. Ces mesures de relance ont fortement augmenté la dette publique, qui devra être refinancée à moyen et long terme. Par conséquent, les banques centrales devraient maintenir les taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas afin de permettre aux gouvernements d’assurer le service de cette dette supplémentaire. Les investisseurs devront trouver de nouvelles sources de rendement, comme le crédit aux entreprises et la dette des marchés émergents par exemple.

Adoption croissante des technologies numériques

La pandémie a accéléré l’adoption des outils numériques. En effet, le confinement a conduit des millions de personnes, qui étaient moins familières avec le monde numérique, à adopter ces technologies. En France, par exemple, 70 % des plus de 60 ans qui utilisent les achats en ligne ont commencé à le faire pendant le confinement du Covid. Il en va de môme pour l’utilisation de la télémédecine, qui a connu une croissance de plus de COO % aux États-Unis par rapport à la période pré-Covid. Des centaines de millions d’enfants et leurs parents ont acquis de nouvelles compétences telles que la maîtrise de l’utilisation de l’éducation en ligne et de la téléconférence.

La tendance structurelle vers une société plus numérique ne devrait pas s’atténuer, même quand la période Covid sera devenue de l’histoire ancienne. Malheureusement, une plus grande adoption des outils numériques signifie également une augmentation du nombre de vols de données et de la cybercriminalité. II y aura donc un plus grand besoin de protection numérique, ce qui devrait se traduire par des investissements importants dans la cybersécurité.

La durabilité sera un thème clé pour 2021 et au-delà

De nombreux gouvernements ont mis en œuvre de solides programmes de relance afin de réduire l’impact sur leur économie, et la plupart de ces programmes ont un dénominateur commun : ils comportent tous des investissements dans les technologies vertes. De plus, les États-Unis, qui ont été absents des débats sur le changement climatique ces quatre dernières années, font un retour en force. En effet, l’administration Biden a placé la lutte contre le changement climatique par le biais d’investissements substantiels dans la durabilité au premier plan de son programme politique.

Nous prévoyons donc une augmentation des investissements mondiaux dans les technologies durables et une évolution plus rapide vers des économies plus vertes dans les années à venir.

A propos du Groupe Edmond de Rothschild

Maison d’investissement de convictions fondée sur l’idée que la richesse doit servir à construire demain. Edmond de Rothschild est spécialisé dans la Banque Privée et la Gestion d’actifs. Au service d’une clientèle internationale de familles, d’entrepreneurs et d’investisseurs institutionnels, le Groupe est également présent dans les métiers de Corporate Finance, de Private Equity, de l’Immobilier et de Fund Services.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Economie ici

 

Recommandé pour vous