Achats: la tendance est à la durabilité

8 mai 2019

Pour les entreprises, les achats représentent un formidable tremplin afin de tendre vers davantage de durabilité. Cette réalité s’inscrit aussi bien dans le secteur public que privé. En ce qui concerne, l’attribution des marchés publics, les critères environnementaux sont toujours plus déterminants. Le cadre légal et les divers labels liés à l’environnement favorisent cette évolution.

Pour ce qui est de l’économie privée, la tendance est semblable comme le souligne Sébastien Bonnefous, manager chez Melioris: «L’intérêt des PME helvétiques pour les achats durables était très à la mode il y a une décennie. Après s’être estompé, il revient sur le devant de la scène. On ne peut que saluer ce récent regain d’intérêt en faveur de la planète.» Avant d’ajouter: «Au sein des entreprises de taille réduite, le greenwashing n’existe quasiment plus, contrairement à certaines multinationales. Les dirigeants des petites structures sont plutôt habités par des convictions profondes, en adéquation avec celles de leurs collaborateurs.»

Dans une configuration idéale, écologie doit aller de pair avec économie de coûts. Le choix de l’une n’implique plus le sacrifice de l’autre. Mais pour que les achats durables gagnent en importance, il convient d’allier une volonté de la direction et des compétences spécifiques au niveau des acheteurs. Si le mouvement est en marche, il reste encore du chemin à parcourir comme le souligne Sébastien Bonnefous: «Soutenue par la Confédération, la responsabilité sociétale des entreprises favorise une plus grande durabilité. Au sein de Melioris, nous constatons cependant que les PME alémaniques semblent plus actives dans ce domaine que les entreprises romandes.»

Plus d’infos sur www.melioris.ch

 

Recommandé pour vous