Adapter sa stratégie suite au COVID-19

14 juillet 2020

Photo: Source : Wallpaper Flare.

La crise du coronavirus a forcé les entreprises à repenser leurs priorités dans l’urgence. Certaines se sont adaptées plus vite que d’autres. À l’avenir, une approche flexible doit prévaloir. Les investisseurs doivent également tenir compte de ces incertitudes pour définir leur stratégie.

Un changement de contexte soudain suite au COVID-19

Au début de 2020, les entreprises européennes ne mesuraient pas encore l’impact que le COVID-19 allait avoir sur leurs affaires. Quelques mois après, force est de constater que beaucoup ont fait preuve d’une capacité d’adaptation hors du commun. Alors que certaines réorientaient leurs lignes de production, d’autres se lançaient dans l’e-commerce, développaient le télétravail ou repensaient leur communication.

Les entreprises ont apporté des réponses variées dans l’urgence. Peu étaient préparées à un tel scénario catastrophe. Maintenant que la brume se dissipe, définir une nouvelle stratégie à long terme devient une priorité.

Différents instruments à disposition des investisseurs

Sur les marchés financiers aussi, les premiers mois de 2020 auront réservé bien des surprises. Heureusement, les autorités ont réagi promptement. Un afflux de liquidités sans précédent a permis de contrôler la panique.

Les traders disposent de plusieurs sortes d’instruments financiers pour gérer leur portefeuille. À côté des classiques CFD (Contract For Difference), le trading d’options constitue un bon moyen pour naviguer dans un environnement incertain. En effet, les options peuvent présenter un risque moins élevé que les actions. Ce sont également d’excellents instruments de couverture, qui permettent de limiter son risque dans un contexte instable.

Stratégies payantes durant le COVID-19

Source : Pexels. 

En pratique, certaines entreprises ont su transformer la crise du COVID-19 en opportunité. Le coronavirus a créé un défi en matière de communication et une guerre d’image entre les entreprises. Dorénavant, il y aura celles qui « prennent soin » et les autres (care or don’t care en anglais). Les sociétés devront rendre des comptes à leurs clients, leurs employés et leurs fournisseurs. Le marketing authentique prend de l’ampleur

La Responsabilité Sociétale sera au cœur des débats à l’avenir. À la fin juin 2020, Danone devenait la première « entreprise à mission » cotée en bourse. Lors de l’Assemblée Générale, les actionnaires ont approuvé cette décision presque à l’unanimité. La probabilité que d’autres groupes français lui emboîtent le pas est élevée.

On observe également une tendance à la relocalisation. Le consommateur soutient d’ailleurs cette tendance en demandant un cycle court qui encourage les producteurs locaux.

Enfin, l’e-commerce devient indispensable et sa croissance devrait continuer. Toute entreprise – petite, moyenne ou grande – doit dorénavant mettre l’accent sur sa présence en ligne pour être visible.

Cinq questions pour définir sa stratégie future

Dans les mois à venir, les entreprises tireront les leçons de cette crise. Elles devront aussi déterminer une nouvelle stratégie. Pour ce faire, la revue Harvard Business Review propose de répondre à cinq questions essentielles :

– Quelle position l’entreprise doit-elle viser durant et après une pandémie ?

– Quelles actions s’avèrent nécessaires pour rebondir après la crise ?

– Comment la culture et l’identité de l’entreprise vont-elles évoluer ?

– Quels nouveaux projets faut-il lancer, mettre en œuvre et coordonner ?

– À quel degré l’entreprise est-elle prête pour exécuter ces changements ?

En répondant à ces cinq questions, les entreprises devraient pouvoir définir une stratégie efficace. Cette stratégie leur permettra d’assurer la sortie de crise et de se préparer à l’avenir.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Inside ici

 

Recommandé pour vous