Marché automobile: La part des alternatives reste élevée au début de l’année

6 février 2020

Presque une voiture de tourisme neuve sur cinq immatriculée en Suisse
ou dans la principauté du Liechtenstein en janvier dispose d’une propulsion alternative. C’est ce que montrent les nouvelles statistiques mensuelles d’auto-suisse. Après avoir atteint un nouveau record de 21,0 % en décembre 2019, la part des voitures équipées d’un système d’entraînement alternatif a presque été maintenue au cours du premier mois de l’an 2020 avec 19,3 %. Par rapport au même mois de l’année dernière, la part de marché des voitures électriques, hybrides, à gaz et à hydrogène a augmenté de 11,1 points de pourcentage.

Pendant que le marché dans son ensemble s’est – conformément aux attentes – quelque peu refroidi au début de l’année, avec 18 788 mises en circulation et une baisse de 10,2 % par rapport à la même période de l’année précédente, les propulsions alternatives ne cessent de progresser. La hausse des unités de 110,4 % par rapport à janvier 2019 en dit long. Les diverses motorisations hybrides à elles seules représentent une part de marché de 14,4 %, dont 3,5 points de pourcentage sont imputables aux hybrides rechargeables aussi dites «plug-in». Les voitures électriques ont atteint 4,1 %, les modèles GNC 0,8 % et les véhicules à hydrogène 0,1 %.

«Si l’on compte tous les modèles pouvant être rechargés sur le réseau
électrique, nous arrivons à une remarquable part de 7,6 % des immatriculations en janvier», analyse le porte-parole d’auto-suisse,
Christoph Wolnik. «Ce chiffre est déjà nettement supérieur au résultat de 5,6 % réalisé sur l’ensemble de l’an 2019, et un bon signe pour le début de 2020 et pour la réalisation de notre objectif 10/20.» Wolnik souligne l’objectif d’auto-suisse selon lequel une voiture de tourisme neuve sur dix vendues au cours de cette année devrait être rechargeable. «Nous visons toujours à atteindre une part de dix pour cent de hybrides plug-in et de voitures électriques afin de nous approcher le plus possible du nouvel objectif de CO2 du parc automobile. Le choix de modèles correspondants s’agrandit actuellement à un rythme presque hebdomadaire.» En même temps, les nouveaux moteurs à combustion sont aussi toujours plus efficaces et de plus en plus électrifiés, conclut Wolnik en citant les
semi-hybrides comme exemple.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous
www.auto.swiss.

 

Recommandé pour vous