Interview de Katia Conti: Rien ne vaut la bonne vieille méthode, c’est-à-dire passer du temps avec les personnes

13 décembre 2018

Interview de Katia Conti – Directrice Générale de VELCOM SA

Monde Economique Vous faites aujourd’hui vos débuts dans l’entreprenariat à travers l’acquisition de VELCOM SA, une entreprise spécialisée dans le placement du personnel et le recrutement. Comment abordez-vous ce nouveau virage ?

Katia Conti C’est une chance exceptionnelle. Ce nouveau virage est pour moi une belle opportunité pour transmettre aux gens mon savoir, leur donner des conseils, un avis, une écoute. Avec l’âge on acquiert de la maturité et on devient plus crédible.

A 15 ans, on doit choisir LE métier « de sa vie » et parfois, vers 35/40 ans on s’aperçoit que cela ne nous correspond pas vraiment. Il est difficile à ce moment-là de prendre un tournant professionnel, sans mettre en péril une situation familiale bien établie, mais je pense cependant que chaque personne mérite d’être entendue afin d’avoir une chance pour une nouvelle opportunité professionnelle.

Mon objectif est de convaincre un potentiel employeur de donner la possibilité à un futur collaborateur qui a en outre un certain nombre d’année d’expériences professionnelles, à se reconvertir. Quand on a la passion, on peut incontestablement faire de belles choses.

Dans les années 90 par exemple, les postes de pompiers ont été ouverts aux femmes ce qui m’a permis de faire mes premières armes en me rapprochant un peu, des gens, et surtout, de leur porter secours. Après quelques années à Prilly, j’ai déménagé à Grandvaux et là, je suis allée frapper à la porte du CR (Centre de Renfort) à Cully, qui était un monde d’hommes TRES fermé. Avec mes 50 kg, mes ongles manucurés et mes talons, ils ont tous pensé que je n’étais pas à la bonne adresse. J’ai malgré décidé de faire un « test » et bien que ces hommes aient tout essayé pour me dissuader, me démotiver, (ils ne me prenaient pas du tout au sérieux), ma pugnacité, ma passion… m’ont finalement permis d’en faire partie pendant 8 ans ! J’ai donc été la 1ère femme au CR du Cully… L’envie de faire et la passion peuvent donc permettre à chaque être humain de développer un nouveau talent.

 Monde Economique Récemment encore, vous étiez directrice financière au sein du bureau d’architecture CCHE après avoir passé auparavant 8 ans dans l’immobilier et 15 ans dans la finance. Par rapport à votre background, que pensez-vous pouvoir apporter à VELCOM SA?

Katia Conti Velcom a été dirigée pendant 30 ans par Christophe Voeffray que je remercie au passage car il a dû se séparer de son bébé et me le confier. Il sait que la société est entre de bonnes mains et je sais que je peux compter sur lui en tout en tout temps afin d’assurer la pérennité de cette belle entreprise. Mon expérience et ma persévérance sont mes atouts. On dit souvent de moi que je suis très à l’écoute et dans ce métier, c’est une force.

 Monde Economique Quelles seront vos axes prioritaires ?

Katia Conti Etudier chaque candidature, analyser le marché, trouver des opportunités, partager, échanger et communiquer. Être visible, audacieuse, combattive et sincère…

Monde Economique Les employeurs utilisent de plus en plus d’outils à vocation personnelle pour attirer des candidats. MacDonald’s avait ainsi lancé une campagne de recrutement sur Snapchat ; LinkedIn devient presqu’incontournable ? Y-a-t-il encore un avenir pour les agences de placement ?

Katia Conti Certes, avec les réseaux spéciaux et toutes les plateformes destinées à l’emploi, il est facile aujourd’hui de postuler à travers ces modules. Cependant, je reste persuadée que rien ne vaut la bonne vieille méthode, c’est-à-dire passer du temps avec les personnes, les découvrir, regarder leur gestuelle, les comprendre, et surtout trouver avec elles LE poste idéal, en accord avec leurs expériences et leurs talents. L’être humain doit être en relation avec d’autres d’une manière ou d’une autre.

Monde Economique Pour certains postes, on veut non seulement la meilleure personne disponible, mais la meilleure personne tout court. Comment une entreprise telle que la vôtre peut-elle faire la différence ?

 Katia Conti Chaque être humain mérite d’être entendu et d’avoir une nouvelle chance professionnelle. Exemple concret, je viens d’engager une nouvelle collaboratrice avec un CFC de gestionnaire en commerce de détail. Mon but est de lui apprendre toutes les facettes du métier et le jour où elle sera prête, je tiendrai mon rôle de directrice en placement de personnel et j’irai convaincre un futur employeur de lui donner SA chance.

Monde Economique Finalement, entamer une reconversion professionnelle après 45 ans : un avantage ou un inconvénient ?

Katia Conti Un énorme avantage. J’ai aujourd’hui 30 ans d’expériences professionnelles et je suis dans la force de l’âge. J’ai rencontré durant ma carrière des gens extraordinaires qui m’ont beaucoup appris, qui m’ont fait découvrir leur monde, leur métier, leur passion et j’ai surtout pu découvrir chaque être humain, avec ses différences, ses besoins, ses talents, ses attentes, et toute ces années ont été extrêmement riches en découverte

Je suis fière aujourd’hui de pouvoir donner une chance aux gens de développer un nouveau talent.

 

Recommandé pour vous