La saveur entrepreneuriale d’un MBA ou Executive MBA

4 mars 2012

Sortir de la crise est aussi une question d’attitude : former les talents de l’entreprise pour fidéliser les collaborateurs et les dynamiser pour une reprise font partie de l’équation. La formule Executive MBA, sujet très en vogue dans les dossiers spéciaux de la presse et parfait pour les cadres expérimentés en activité, reste cependant une formation mal connu du public concerné.

Le lundi 12 Mars prochain, avec plus d’une cinquantaine de programmes MBA et Executive MBA, le QS World MBA Tour (Four Seasons Hôtel des Bergues) compte informer encore plus de cadres « matures ». Les programmes présents seront : AGSM, Ashridge, Audencia, BSL, Duke, ESADE, ESCP-Europe, ESSEC, HEC, Hult, IE, IESE, IMD, Imperial College, INSEAD, Kellogg-WHU, London Business School, Melbourne, Rochester Bern, RSM, SDA Bocconi, St.Gallen, Thunderbird, TRIUM, Vlerick et beaucoup d’autres…

La plupart des participants poursuivant des Executive MBA ont environ 35 ans ou plus, avec une expérience professionnelle se situant souvent entre 8-10 ans. Le format des programmes, allant des formules de cours en soirée ou pendant le weekend, aux formules modulaires, permettent aux cadres de combiner carrière et MBA. Selon HEC Executive MBA, «le programme est destiné à des managers de 35/45 ans, qui viennent d’accéder ou qui vont accéder à des postes de direction générale, et qui souhaitent dans ce contexte prendre du recul et conceptualiser les connaissances surtout empiriques qu’ils ont acquises par le biais de leur expérience, pour mieux aborder cette nouvelle étape de leur carrière. »

Une grande partie de la magie de l’Executive MBA réside dans l’interaction entre professionnels issus des parcours divers et variés : ingénieurs et métiers techniques, cadres de l’industrie, des services, de la banque et des assurances ou encore entrepreneurs, médecins, cadres ONG… Ils ont tous une chose en commun – se développer, se former, avancer vers les fonctions de direction générale ou… changer de vie avec un projet entrepreneurial.

« Cette année, plus de la moitié des projets finaux auront une saveur entrepreneuriale, souvent dans le contexte de l’entreprise (projets de lancement dans de marché nouveaux ou de lancement de produits), ainsi que des projets start-up. Dans certains cas, ces projets ont été suivi de nouvelles aventures dans le monde réel, comme par exemple la première compagnie d’aviation privée au Pakistan, ou la première entreprise d’énergie solaire en Bulgarie », a dit Javier Gimenez, le Doyen des programmes Executive MBA à INSEAD et professeur de stratégie. D’ailleurs, il décrit l’Executive MBA comme étant « un incubateur pour des leaders entrepreneuriaux ».

Un des effets de cette grande diversité dans la salle de classe est le réseau que l’Executive MBA permet de créer, et d’entretenir. Bruno Chataigner, un ancien d’ESSEC & Mannheim EMBA, entrepreneur, Responsable du Développent Commercial à Natexis et expert des produits bancaires à Londres et à Paris, affirme que sans son EMBA il n’aurait pas pu se lancer dans son nouveau projet (soutenir des établissements bancaires à manager l’innovation et aider à transformer les banquiers et experts financiers en innovateurs et entrepreneurs): « L’EMBA m’a donné l’occasion de prendre du recul par rapport à mon agenda quotidien intense et de libérer mes compétences analytiques et créatifs. Pendant près d’une année, j’ai créé les conditions pour servir un (ou plusieurs) établissements bancaires mondiaux à travers l’innovation et la recherche ».

Pour Lindsey Nefesh-Clarke, gagnante du prix AMBA (Association of MBAs) et fondatrice de l’ONG Women’s Worldwide Web, son Executive MBA à ESCP Europe a poussé d’un bond prodigieux son projet de fonder cette association humanitaire. « Je voulais appliquer les compétences managériales et leadership dans mon travail sur le terrain ; explorer les éventuels synergies entre la responsabilité sociale de l’entreprise et l’humanitaire. J’ai pris conscience des conditions de leadership requises pour m’engager dans cette aventure sociale très ambitieux ».

350 copies du QS TopExecutive Guide & QS TopMBA Career Guide, le guide d’information sur les programmes MBA et Executive MBA publié par QS, seront distribués gratuitement le 12 Mars prochain au salon MBA de Genève. Les différences entre les programmes MBA et Executive MBA seront exposés dans une table ronde.

QS World MBA Tour – Genève
Date: Lundi 12 mars
Heure: 17h – 21h
Lieu: Four Seasons Hôtel des Bergues
Inscriptions sur le site www.TopMBA.com

Dénise Roland/Rédactrice chez Le Monde Economique

 

Recommandé pour vous