Sourire pour bien travailler

28 novembre 2011

Quoi de plus sympathique que de se réjouir d’aller travailler… Tous les patrons rêvent que leurs employés débordent de motivation au point d’arriver grand sourire tous les matins. Cependant, tout n’est pas toujours rose dans l’environnement professionnel… L’ambiance au travail compte presque autant que le travail en lui-même pour certaines personnes, et lorsqu’elle est bonne, les employés travaillent d’autant mieux. On constate un surplus d’entrain et une réelle envie de passer son temps en compagnie de ceux que l’on nomme froidement nos collègues.

Sans dégénérer en pique-nique quotidien où chacun y va de sa blague, savoir se détendre et prendre le temps de rigoler avec ceux que l’on côtoie au quotidien est essentiel. L’idéal est que ce ne soit pas à un supérieur de réinstaurer l’ordre, mais surtout que l’on sache rire en travaillant.

Bien évidemment, il existe nombre de professions exposées à la clientèle qui ne peuvent pas vraiment se permettre de faire des blagues, mais l’ambiance peut quand même être bon enfant lorsque le sérieux doit se ressentir dans la pièce.

Or, il n’est pas rare non plus de travailler dans des endroits où l’ambiance est tendue voire malsaine. La rivalité entre les employés, le sentiment de mise à l’écart, l’autorité excessive et les conflits permanents nuisent au bon déroulement du labeur.

Si la bonne ambiance peut nuire à la productivité lorsqu’elle tourne en rigolade générale, une mauvaise atmosphère ne conduit pas plus à une accélération du rythme de travail.

L’idéal : un juste milieu. Une ambiance sympathique, dans laquelle les employés peuvent discuter tout en travaillant, sans pour autant s’arrêter toutes les cinq minutes pour parler.

Dans certains pays orientaux, tel que la chine, on organise au petit matin des séances pour extérioriser sa bonne humeur. Cela passe par la danse sur des musiques entrainantes qui donnent envie de passer une bonne journée. Ce n’est probablement pas généralisé partout, et ce n’est certainement pas pour autant que tous les habitants sont heureux.

Mais c’est un moyen qui peut permettre à chacun de bien commencer une journée, en oubliant les soucis du quotidien pour se concentrer à bloc sur le travail à venir. Et oui, il n’y a pas qu’en vacance que l’on fait des activités de type « club-Med »…

Enfin, il serait bon d’être quand même un peu objectif : Selon certains sondages, environ 40% des employés seraient prêts à changer d’entreprise pour une meilleure ambiance, même si leur salaire baissait légèrement.

La bonne humeur primerait-elle sur l’argent ? Peut-être, même si ce ne sont pas toujours les plus pauvres qui sont les plus heureux…

Il existe des possibilités aussi pour améliorer l’ambiance au sein d’une entreprise et c’est une responsabilité des patrons de faire en sorte qu’elle ne soit pas trop mauvaise. Lorsque l’on sent qu’il commence à y avoir trop de tensions, c’est aussi aux supérieurs de savoir détendre l’atmosphère.

Certains font appel à des médiateurs qui analysent la situation et proposent des solutions, mais en règle générale, l’ambiance peut s’améliorer dès lors que la communication entre les individus se fait.

La recette miracle n’existe pas, et tout le monde n’aimera probablement pas faire une petite danse en commun tous les matins, mais le fait de parler aide beaucoup pour régler bien des conflits.

Quoi qu’il en soit, rien ne nous empêche de sourire et de nous montrer sympa au quotidien avec les personnes qui partagent 50% de notre temps éveillé.

Romain Wanner/ Rédacteur chez Le Monde Economique

 

Recommandé pour vous