Interview Mme. Elisabeth Thorens: Je suis très satisfaite de mon parcours professionnel car j’ai réalisé toutes mes envies

26 mars 2018

Mme. Elisabeth Thorens– Ecrivaine

Monde Economique « Un homme sous emprise », le dernier livre d’Olivier Rigot parle des sentiments masculins. Pensez-vous que le sentiment amoureux est essentiel à notre épanouissement ?

Elisabeth Thorens : Le sentiment amoureux a toujours occupé une place essentielle dans ma vie. La vie m’a fait le cadeau de pouvoir rencontrer un homme que j’aime et qui m’aime.

Monde Economique Parlant de son livre, Olivier Rigot affirme que le goût de l’écriture lui est venu tard, par le biais des textes et des articles qu’il rédige dans le cadre professionnel. Comment naît un livre d’Elisabeth Thorens?

Elisabeth Thorens : Mes livres sont des réponses à des questions qui me tourmentent. Ils me permettent d’agir quand je ressens de l’injustice. C’est sans doute mon côté « passionnaria » qui ressort de cette façon.

Mon premier livre sur les adolescents est né suite à un sentiment de révolte. Je ne pouvais plus me taire face à une situation inacceptable que vivaient certains jeunes à l’école. Quant à la collection « Le Monde des Femmes », elle est le fruit d’une histoire d’amitié avec mon amie d’enfance. Ensemble, nous avons eu envie de faire découvrir le monde à travers le regard et les expériences des femmes et de mettre en lumière des parcours d’entrepreneures issues de milieux les plus divers. De nos jours, il n’existe pas assez de modèles féminins auxquelles les jeunes femmes peuvent s’identifier.

Monde Economique Avez-vous un « rituel d’écriture », des horaires ?

Elisabeth Thorens : Quand j’ai un projet, je m’astreins à une discipline très stricte. Je définis un plan de travail et me fixe des délais. Mon premier livre, je l’ai écrit à Boston après avoir obtenu un congé sabbatique accordé par mon employeur. Les éditions Favre attendaient que je leur livre le manuscrit à mon retour. Alors, inlassablement pendant 6 mois, j’ai écrit 6 à 8 heures par jour.

Mais je ne suis pas de celles qui ressentent le besoin d’écrire quotidiennement. J’écris par vague, lorsque j’ai un manuscrit en route.

Monde Economique Michel, le personnage principal du roman d’Olivier Rigot, n’arrive pas à s’affranchir de l’unique passion amoureuse qu’il a connue dans sa vie. Qu’est ce qui vous passionne dans la vie ?

Elisabeth Thorens : La nature m’a dotée d’une nature passionnée, donc tout me passionne. En ce moment, ce qui me fait vibrer, c’est la voile. Alors j’ai décidé de passer mon permis mer pour partir naviguer sur les océans.

Monde Economique Economiste de formation, Olivier Rigot travaille depuis plus de 35 ans dans le monde de la finance. Auriez-vous pu faire carrière dans la finance ?

Elisabeth Thorens : Ayant étudié à la Business School de Harvard dans ma jeunesse, j’aurais pu rejoindre le monde de la finance. Mais cela n’aurait pas collé avec ma personnalité. J’aime bien en revanche diriger des projets innovants car ils me permettent de toucher tous les domaines du management : finance, RH, communication, gestion. C’est ce que j’ai pu vivre lorsque les cantons de Vaud et de Genève m’ont chargée de mettre en place un dispositif de prévention de l’homophobie en milieu scolaire ou quand j’ai créé des associations pour défendre des causes qui me tiennent à cœur.

Monde Economique Cette question vous est posée par Olivier Rigot : « Elisabeth a de l’admiration tout comme moi pour les entrepreneurs (es), dans quel domaine aurait-elle aimé se réaliser ? »

Elisabeth Thorens : Je suis très satisfaite de mon parcours professionnel car j’ai réalisé toutes mes envies. Je rêvais d’être journaliste ; j’ai écrit plusieurs livres ainsi que de nombreux articles. J’avais envie de travailler dans le domaine de l’entrepreneuriat social ; j’ai créé deux associations et trouvé des fonds pour les faire exister. Aujourd’hui, je suis très contente de pouvoir exercer mon métier d’enseignante d’autant plus que dans le cadre de mon activité, on m’a demandé d’animer un atelier d’écriture. Ainsi, à l’instar des femmes entrepreneures dont les portraits figurent dans Le Monde des Femmes Suisse, j’ai fait confiance à mon intuition et écouté mon cœur pour réaliser mes rêves.

Aimeriez-vous savoir ce que pense Olivier Rigot du livre d’ Elisabeth Thorens (voir ici)

 

Recommandé pour vous