Interview des 100 premiers jours de Manuel Nyffeler

4 décembre 2018

 

Description du parcours de Manuel Nyffeler, CEO d’Affidea Switzerland

En partant du pharmaceutique, ma carrière m’a amené à évoluer dans le diagnostic médical, les technologies hospitalières, la nutrition médicale, la distribution pharmaceutique et dans l’entrepreneuriat. Avant Affidea, j’ai créé une société active dans le suivi et la coordination des soins pour des patients critiques et/ou chroniques. À mes yeux, Affidea représente l’adhésion à un projet dans un domaine de la médecine alliant excellence médicale et développement technologique. La renommée Suisse et internationale, ainsi que la volonté de contribuer de façon incontournable au tissu de santé local ont été une motivation certaine pour mon choix. Et, à mon arrivée, la qualité de notre corps médical, technique et administratif ont significativement validé mes attentes.

Comment évolue le marché de la radiologie en Suisse ? Quelles sont les menaces et opportunités selon vous ?

Les récentes mesures prises autour des tarifications en radiologie ont sérieusement affecté notre domaine d’activité. Néanmoins, nous opérons dans un segment fortement influencé par la spécialisation, le savoir-faire médical et l’innovation.

La réduction des coûts au niveau national engendrera une dégradation du service rendu et une augmentation des coûts médicaux. Je vois une période de consolidation future, le rassemblement dans des structures permettant de partager et palier à l’intensification du travail. De plus, le développement de modèles de médecine intégrée et des partenariats publics-privés sont à prévoir.
Affidea est idéalement placé dans ce contexte du fait du professionnalisme, de la qualité du service et de l’accueil des patients. Aussi, je remercie mes équipes pour le travail rendu et l’implication continue, qui nous ont permis de faire face à un environnement externe très concurrentiel. La confiance de nos médecins référents est essentielle.

Comment positionneriez-vous Affidea en Suisse ?

Mon souhait est de conduire Affidea à devenir un acteur incontournable du tissu des services de santé en Suisse. Cela passera par une expansion importante de nos opérations, notamment vers la Suisse Alémanique et le Tessin. Notre vœu le plus cher est de continuer à nous développer et de travailler sur la mise en place de centres d’excellence radiologique.

Après 100 jours à la tête d’Affidea Suisse, quels types de défis avez-vous dû relever et quelle est votre vision pour le futur ?

Dans un environnement en continuelle transformation, nous devons nous adapter rapidement. C’est par l’innovation et l’implication de l’organisation à tous les échelons que nous construisons notre futur commun ; la décentralisation des prises de décision en est le moteur.

Nous devons continuellement renouveler nos infrastructures et développer nos projets médicaux pour créer de la valeur dans les services offerts à nos radiologues, patients et employés.

Nos employés sont le moteur, le visage et les mains d’Affidea ; leur motivation, savoir-faire et savoir-être permettent d’offrir à nos patients une expérience optimale.

Quelles sont les opportunités liées à l’intelligence artificielle pour Affidea en Suisse ? Quelle est la place de l’IA dans la radiologie selon vous ?

L’IA peut permettre d’être plus efficace tout en garantissant une prise en charge augmentée du patient.

Le RGPD, contraintes ou opportunités ?

Nous sommes un groupe Européen. En tant que tel, nos efforts de mise en conformité au RGPD ont débuté il y a plus de deux ans. Il s’agit d’un important virage que nous voyons comme une opportunité supplémentaire de nous distinguer de nos concurrents.  Ainsi, nous nous établissons comme une référence dans le traitement des données personnelles, que cela soit pour nos patients, nos collaborateurs ou pour nos partenaires.

 

 

Recommandé pour vous