Comment bien négocier son ouverture de capital et apprendre à valoriser son entreprise

15 juillet 2019

Comme vous le savez probablement déjà, l’une des choses les plus difficiles en tant qu’entrepreneur, c’est de donner un prix à son entreprise lorsque il souhaite faire entrer un investisseur à son capital. C’est vraiment un art et une mauvaise valorisation de la société peut avoir un impact négatif sur les futures négociations avec des repreneurs ou investisseurs.

Quelles méthodes utiliser pour négocier son ouverture de capital ?

À cet égard, les méthodes que j’utilise pour déterminer un prix à votre entreprise sont les suivantes, certaines sont peu connues en Europe et plus aux USA :

  • Le flux de trésorerie actualisé (DCF)
  • La méthode des praticiens
  • Comparable de marché et de transaction
  • Évaluations fondées sur l’actif telles que la valeur comptable ou la valeur de liquidation
  • Méthode du capital-risque qui calcule l’évaluation en fonction des taux de rendement attendus à la sortie.
  • La méthode Berkus attribue une gamme de valeurs aux progrès réalisés par les entrepreneurs en démarrage dans leurs activités de commercialisation.
  • La méthode des facteurs de risque qui compare 12 caractéristiques de la société cible à ce à quoi on pourrait s’attendre dans une société en création avec son besoin d’investissement.

Comme vous le voyez ci-dessus, il existe plus d’une façon de valoriser votre entreprise. Malgré ce à quoi cela pourrait ressembler si on écoute les médias, il existe en fait des équations solides pour la détermination du retour sur investissement.

Pre-money et Post money, quesaquo ?

L’important est de distinguer l’évaluation avant investissement (pre-money) de l’évaluation post investissement (post-money). L’évaluation avant investissement est un terme que vous entendez souvent dans les cercles d’investissement. Elle signifie simplement le montant de la valeur attribuée à la société par les investisseurs avant que les montants d’investissement soient investis. Elle est principalement utilisée comme référence pour déterminer le montant des fonds propres que les nouveaux investisseurs obtiendront dans une entreprise.

Donc, si la «valorisation avant investissement» est de 4 millions d’euros et que les investisseurs investissent 1 million d’euros, en théorie, les fondateurs possèdent 80% de la société et les investisseurs 20% de la société.

Toutefois, si valorisation préalable est de 4 millions d’euros et que les investisseurs investissent 2 millions d’euros, les fondateurs ne possèdent plus que 66% de la société et les investisseurs, 33% de la société. L’évaluation avant investissement, PLUS le montant investi, vous donne «la valorisation après investissement».

Dans notre premier exemple, la valeur post investissement était 5 millions d’euros (4 millions d’euros de avant investissement plus 1 million d’euros de capital investi) et dans notre deuxième exemple, la valeur post investissement était de 6 millions d’euros (4 millions d’euros de pré-argent plus 2 millions d’euros de capital investi).

L’utilisation de l’évaluation avant investissement comme base d’investissement est plus courante que l’évaluation post investissement afin que la valeur initiale de l’entreprise ne soit pas diminuée en fonction du montant de capital supplémentaire que les fondateurs peuvent réunir ou pas…

Par Fabrice Lange en Co-rédaction avec Actoria

 

Recommandé pour vous